Archives des tags :

Aïkido

Jean-Pierre Paillard (1929-2010)

Jean-Pierre était un ami que nous aimions beaucoup et pour lequel nous avions du respect et de l’admiration.
Nous avions fait sa connaissance à Fribourg en 1972 lors du premier congrès et stage de l’Union Européenne d’Aïkido (UEA) dont il était le représentant pour la Suisse.

C’était un artiste complet déjà sur le plan martial avec le Judo où il avait assumé le poste d’entraineur de l’équipe suisse et  détenait le grade de 7e Dan. Il était aussi 6e Dan d’Aïkido et avait une grande expérience en Jiu-jitsu et Aïki-jitsu.

Lire la suite +

Les 3 coups à Ramatuelle

Dans le cadre de « Ramatuelle fait son cinéma », la 4e édition avait pour thème les arts d’Asie et en cette occasion, l’Ecole Tenchi d’Aïkido avait l’honneur de présenter le Iaïdo Toho et l’Aïkido.

En ce samedi 5 juillet,  6 artistes martiaux ont pu goûter la joie de démontrer leur savoir-faire sur la scène prestigieuse du Théâtre de verdure qui accueillent en été les célèbres festivals de musique et de théâtre.

Lire la suite +

Saint-Martial

« Je suis fier de l’Ecole Tenchi d’Aïkido.

C’est une joie, un bonheur et un honneur que d’être à vos côtés pour avancer sur la Voie de l’Aïki ».

Telles ont été les paroles prononcées à la fin de cet entrainement particulier de fin de saison le jour de la Saint-Martial (!) car un sympathique complot initié par Romaric et relayé par le bouche à oreille avait sonné le rassemblement des pratiquants de tous les Dojos et leurs instructeurs, des plus jeunes aux « glorieux anciens » (Serge, Philippe, Patrick, Christian).

Lire la suite +

ABI 2014: un grand cru

Le 27e séminaire s’est donc déroulé pendant les 4 jours du pont de l’Ascension. N’ayons pas peur de prétendre que ce fut un grand succès, pas tant sur le nombre de pratiquants mais sur la qualité et surtout les indéniables progrès réalisés.
Remercions tous ceux qui ont permis une organisation, une installation des équipements et un confort de pratique, d’intendance et de réjouissance.
Hommage à tous les participants qui ont oeuvré à tout moment de façon spontanée et efficace pour que la vie commune soit légère au point que la mise en ordre lors du dernier soir passa inaperçue.

Lire la suite +

Graine, racine, feuille et fleur

Une graine,
Une racine,
Une feuille,
Une fleur,
Le mouvement de la vie,
Le mouvement du KI,
KOKYU.

Gloria in excelcis Sensei

L’Aïkido est un art de paix, d’harmonie, d’amour ainsi que l’enseignait Maître Ueshiba qui avait transformé les arts guerriers en art pour réconcilier les contraires.

C’est la théorie… et puis il y a la pratique qui contre-dit, avec le désir à peine voilé de planter le partenaire sur les lombaires, les cervicales voire la tête.
Faire mal pour assouvir un désir de puissance et de domination, c’est au moins un transfert d’agressivité et au plus de la perversion ou du sadisme!

Lire la suite +

Bientôt le séminaire ABI

Comme déjà annoncé, le séminaire ABI 2014 aura lieu du 29 Mai au 1er Juin (Ascension).

L'Ecole Tenchi en séminaire

L’Ecole Tenchi en séminaire

Le thème de ces 4 jours de travail sera KI-NO-NAGARE (Ecoulement et conduite du KI) .

Après avoir étudié la relation Main-Coeur l’année dernière, le thème de cette année en sera la suite. Touts les pratiquants ont du KI naturellement mais sa mise en mouvement n’est pas toujours judicieuse. L’étude de certains principes ou règles permettront d’approfondir notre recherche de l’AÏKI.

Mouiller le Keikogi,le soleil fera le reste!

Mouiller le Keikogi,
le soleil fera le reste!

Ouvert à tous,
Les anciens passeront d’un Aïkido de moins en moins physique à un Aïkido de plus en plus énergétique.
Les jeunes pratiquants gagneront du temps en éliminant le travail en force.

début du séminaire le 29/05 à 8h

fin du séminaire le 1/06 à 20 h

IAIDO-TOHO (8h30-9h30), AIKIDO (9H30-11h30,16h-18h), AIKI-JO, AIKI-KEN(15h-16h), MONDO (soirées), MOKUZO

samedi 31/05: soirée de gala: cabaret

Stage : 340 €  (repas du midi et du soir compris, sauf boissons), 390 € non membres

Inscription ferme et définitive jusqu’au 30 Avril : 06 09 06 36 73 ou ecoletenchiaikido@gmail.com

NB: places limitées

 

affiche séminaire ABI 2014

affiche séminaire ABI 2014

Quels progrès, quels objectifs?

Nous vivons dans un monde de l’avoir et de consommation. L’Aïkido n’échappe pas à cette règle et est pratiqué majoritairement comme un loisir et comme tout loisir, il passe après les obligations de la vie moderne: famille, profession, amis, vie sociale et tous les engagements…

Un pratiquant de base consacrera en moyenne 3 heures par semaine plus quelques heures par mois s’il fait un stage, plus quelques heures l’été éventuellement. Sachant que les périodes de vacances scolaires dans l’année (surtout l’été) voient la plupart du temps les Dojos fermés, il reste 9 mois de pratique. Un rapide calcul montre qu’en 3 ans, le pratiquant totalisera 240 heures, temps au bout duquel, s’il est moyennement doué (!?), il sera 1er Dan!

Lire la suite +

Abe Tadashi (1926-1984)

Personnage clef du développement de l’Aïkido en France, Abe Tadashi présente une personnalité très particulière dans le monde des arts martiaux.

Nous ne l’avons pas connu, aussi ferons-nous appel aux témoignages de ses élèves comme Pierre Warcollier et ses fils Alain et Jean-Pierre.

Il est né en 1926, issu d’une riche famille dont le père, homme d’affaires et élève de Maître Ueshiba, participe au financement du Kobukan Dojo.

Tadashi débutera l’Aïkido à l’âge de 16 ans en 1942 et deviendra Uchi-deshi à Iwama. Notons que 1942 correspond à la deuxième expérience spirituelle d’O Sensei.
Il sera nommé 6e Dan en 1952.

Il n’échappe pas à la situation de guerre où même les enfants sont amenés à participer jusqu’au bout. Officier de marine, il sera enrôlé (manipulé?) comme Kamikaze sur les fameux Kaiten (traduction: « Départ pour le ciel »), torpilles transformées en sous-marin avec une tonne et demi d’explosifs qui furent un échec pour le Japon. il sera épargné par l’arrêt de la guerre.

En 1952, Maître Ueshiba l’envoie en France un an après la visite de Mochizuki Minoru (1907-2003).

Mochizuki Minoru

Mochizuki Minoru

Il a 26 ans, étudie le droit et introduit l’Aïkido grâce à Kawaishi Mikinosuke (1899-1969) le « père » du Judo en France.

Kawaishi Mikonosuke

Kawaishi Mikinosuke

Sur ses conseils, il mettra au point une codification française (cf bibliographie).

Irimi-nage par Abe Tadashi

Irimi-nage par Abe Tadashi

Il développera l’Aïkido en France et en Europe jusqu’à son retour en 1960.

Objectif: efficacité!

Objectif: efficacité!

La pratique d’Abe correspond à la période d’évolution symboliquement représentée par un cercle dans un carré (Aïki-budo) qui succédera à la période Daïto-Ryu Aïki-jutsu des années 1920-1930 (aspect carré), avant la période 1950-1960 (symbole du cercle). Cette façon de découper l’évolution de l’Aïkido est schématique et correspond à l’évolution mentale et spirituelle du fondateur. Si Kishomaru a une personnalité propre et « son Aïkido » qui a influencé les futurs cadres, on ne peut dire pour autant que l’évolution circulaire et spirale de l’Aïkido soit de son seul fait sous prétexte que le fondateur se partageait principalement entre Iwama et Tokyo. Cette évolution est d’abord et avant tout l’oeuvre de la conscience hors du commun du fondateur.

A Iwama, ses condisciples s’appellent Tohei Koichi (1920-2011) qui commença en 1939 (était-il « carré » pour autant?)

Tohei Koichi

Tohei Koichi

et Saïto Morihiro (1928-2002) qui commença en 1946.

Saïto Morihiro

Saïto Morihiro

Sa réputation de « tueur » et de tête brulée était-elle due à son  mental de guerrier destiné à mourir à 18 ans au combat?
Quelques anecdotes semblent l’infirmer.
Au Japon, Abe qui aimait l’alcool et la bagarre, se plaisait à tester ses connaissances martiales dans les bas-fond. Le lendemain d’une rixe, il se présenta devant Maître Ueshiba et raconta fièrement:

« Ils étaient six, armés de couteaux et je n’ai eu que cela »

montrant une estafilade sur son avant-bras.

« Vous n’avez rien compris à l’Aïkido »,

fut la réponse d’O Sensei!

Le jeune Tadashi avait beaucoup d’admiration pour le fondateur et aimait passionnément l’Aïkido et il voulait rivaliser avec Tohei. Il avait l’obsession de le vaincre et il échoua dans ses défis notamment à Osaka. Le seul témoin de cette défaite fut son neveu, Yamada Yoshimitsu, alors adolescent, qu’il frappa sous le coup de la rage et de l’humiliation! Celui-ci devint Uchi-deshi en 1955 puis émigra aux Etats-Unis.

Yamada yoshimitsu

Yamada Yoshimitsu

Abe apparaît sur cette vidéo datant de 1952 avec Ueshiba Kishomaru et Tohei Koichi (8e Dan à ce moment).

Pierre Warcollier nous racontait qu’il l’avait félicité d’avoir esquivé son attaque au bâton car selon ses mots:

« Moi, mortel à 6 mètres! »

En France, il ne s’était pas assagi. En sortant d’un stage et voyant la voiture neuve d’un pratiquant, il la défonça d’un tsuki (bien que ne pratiquant pas le Karaté, ses mains étaient déformées au niveau des Kento par le makiwara):

« Ah Ah, voiture neuve« 

dit-il en rigolant et en sortant des billets de banque pour le malheureux propriétaire qui ne pouvait que protester!

Une autre fois:

« Nous aller bois (le bois de Vincennes).
Un seul revenir! »

Son regard de félin hyper yang ne passait pas inaperçu comme dans ce restaurant où rendez-vous avait été pris pour régler un différent avec des gens du milieu qui préférèrent prendre la fuite en le voyant.

Tout laisse supposer que ses affaires à la fin de sa vie l’amena à fréquenter le milieu. Une photo le montre entouré de …deux gardes du corps!

A son retour au Japon, en 1960, il critiqua l’évolution circulaire et considérée par lui comme « féminine », ne reconnaissant pas « son Aïkido » carré et guerrier. Il refusa le 7e Dan, rendit ses certificats et quitta l’Aïkikai.

Les années suivantes verront l’arrivée d’experts délégués pour propager l’Aïkido en occident à partir de la France:

1961: Noro Masamichi (1935-2013)

Noro Masamichi

Noro Masamichi

1962: Murashige Aritomo (1895-1964)

Murashige Aritomo

Murashige Aritomo

1963: Nakazono Mutsuro (1918-1994)

Nakazono Mutsuro

Nakazono Mutsuro

1964: Tamura Nobuyoshi (1933-2010)

images

Tamura Nobuyoshi

                                  JMT

Jeanne Lieberman ou la leçon de vie.

Jeanne Lieberman (1891-1987) fut dans les années 70 un « phénomène » médiatisé en raison d’un parcours singulier.
D’abord, elle débute le Yoga à l’âge de 40 ans ce qui pour l’époque était déjà peu ordinaire. Un mental peu commun la poussait à découvrir plus. Aussi à 58 ans, elle débute le Judo et reçoit le 1er Dan à 63 ans , puis l’Aïkido et le 1er Dan et enfin débute le Kung-fu à 75 ans pour obtenir le 1er Dan à 8O ans.
Elle enseigne ces disciplines à des élèves, en majorité des femmes, entre 40 et plus de 80 ans! Un reportage télévisé de l’époque la montre, enseignant dans son appartement du 9e arrondissement à Paris à des élèves âgées chutant …sur le parquet!

Il est des personnages qui vivent et démontrent un art de bien vieillir, où le temps n’a pas de prise car ils vivent dans la bonne humeur et la pensée positive dans l’instant présent. C’est une bonne leçon qui doit nous faire réfléchir les soirs de paresse, de douleurs ou de mauvais temps!

Lire la suite +

Page 3 sur 5« First...234...Last »