Archives des catégories :

Articles

Addiction, bipolarité et intelligence

La pratique régulière donc rythmée amène un manque si l’on vient à sauter un entrainement.
Quand on aime vraiment un Art comme l’Aïkido, la notion de congé n’a pas de sens. Pendant les vacances arrêtons nous de dormir ou de manger?… Certes on peut être insomniaque ou faire un jeûne, mais la régularité est une condition nécessaire sinon suffisante avec la persévérance.
On peut parler d’une forme d’addiction mais celle-ci n’est pas dangereuse!

Ce n’est pas le cas de celles que nous évoquerons dans cet article qui a pour but d’être un lanceur d’alerte.

Lire la suite +

Rituel immuable

Par Laurent Janin

Dans les vestiaires, les sourires illuminent les visages avant que la concentration y tende son impassibilité. Les keikogis jaillissent des sacs pour vêtir des corps modelés par une pratique assidue. Les hakamas ceignent des koshis auxquels nous préférons des haras à la puissance parfois téméraire. L’étoffe sombre aux plis complexes délimite une prise de conscience tangentielle durement acquise.

Lire la suite +

L’Aïkido et la montagne

On peut comparer le travail et le cheminement en Aïkido à une ascension en montagne. Ne parle-t-on pas de voie d’escalade même si le mot voie évoque deux plans différents?

Tel un grimpeur qui suit son guide, le pratiquant marche dans les traces de son enseignant.

Lire la suite +

Seigneur et serviteur

Un article de presse a récemment attiré notre attention suite au match de coupe du monde de football entre la Belgique et le Japon.
L’équipe du Japon avait nettoyé le vestiaire et rendu plus propre qu’il ne l’avait trouvé et cerise sur le gâteau, avait laissé une carte de remerciement  aux organisateurs  et aux personnels!

5b3ccbdc9cbca98e658b45d6

Lire la suite +

Un séminaire à intervalle 1+1=3

Comme chaque année, les quatre jours de séminaire ont passé très vite.
La journée sans temps mort était bien rythmée avec le matin le café d’accueil (!) suivi de la méditation puis l’art du Iaïdo Toho et enfin l’Aïkido.

Séminaire ABI 2018 (photo Den)

Iaïdo Toho (photo Den)

Lire la suite +

Zone de confort

Il fait nuit. Un homme cherche quelque chose sur le sol éclairé par le halo d’un lampadaire.
Un passant le voyant lui demande:
-« Vous avez perdu quelque chose?
-Oui, mes clefs.
-Je vais vous aider. »
Après quelques minutes infructueuses, le passant demande:
-« Vous êtes sûr de les avoir perdues ici?
-Non, je les ai perdues plus loin! »
Le passant le regarde surpris sans comprendre.
-« Oui mais ici, il y a de la lumière! »

images

Lire la suite +

L’alchimie de l’Aïkido

par Patrice Le Pihive

Cette petite réflexion »personnelle» suite au propos de Jean-Marie affirmant que « nous n’imaginons pas tout ce que l’AIKIDO nous donne!»

S’il est facile de voir et de ressentir les transformations de nos partenaires, il est beaucoup plus difficile d’estimer ses propres évolutions, la sanction d’un nouveau Dan venant souvent comme un déclencheur de nouvelles potentialités pas encore totalement assumées par le pratiquant et que cette nomination va autoriser à se révéler.

Quelle est donc cette alchimie silencieuse qui œuvre dans le creuset du tatami ?

Lire la suite +

Un instant de Paix

2017 aura donc été l’année des anniversaires et donc l’occasion de vivre de belles émotions.
Ainsi notre séminaire de printemps fêtait son 30e anniversaire comme notre Ecole. D’abord institué pendant le week-end de 3 jours de la Pentecôte, il fut déplacé aux 4 jours de l’Ascension devant le succès.
Nous avions le bonheur de disposer d’un lieu privilégié en l’Abbaye Saint-Pierre de Canons à Aurons jusqu’en 2009.

Le séminaire à l’Abbaye fait son cinéma en 2001

Le séminaire à l’Abbaye fait son cinéma en 2001

Depuis 2010, nous disposons d’un Dojo privé avec des installations de qualité qui offre plus de confort de pratique à défaut de retraite.

Depuis 2001, nous avons institué des thèmes d’étude. Cette année, l’étude de l’Atemi en tant que principe, nous a permis de comprendre que l’Atemi n’est pas qu’une frappe de destruction mais peut se comprendre comme un toucher permettant de transmettre « quelque chose » pour modifier l’état physique, mental, voire spirituel de celui qui est considéré comme un égaré de l’Esprit.

Frapper, toucher, transmettre

Frapper, toucher, transmettre (photo JMT)

Ce séminaire restera comme un grand moment de qualité, de concentration et de joie. L’étude d’un thème bien sûr n’empêche pas de reprendre d’autres thèmes comme celui de Ki no nagare, du Kiai et plus particulièrement du chant des phonèmes soutenant les techniques.

Quand le geste élève...

Quand le geste élève…

C’est probablement l’origine de ce moment de grâce qui a permis outre un haut niveau technique collectif mais aussi la réalisation d’un moment de paix par la manifestation de notre nature profonde. Le contrôle du mental par les sons a permis de mettre en lumière la Paix intérieure qui est le Coeur de l’homme. Nous sommes alors bien loin de la pure technique physique et de la simple utilisation du corps lorsque celui-ci devient porteur d’un message.

...le coeur (photos JMT)

…le coeur (photos JMT)

Au  revoir 2017, rendez-vous à l’ABI 2018.

JMT

Finir ce que l’on a commencé

par Romaric Izzo

Envisageriez-vous de prendre des leçons de pilotage? Si votre réponse est oui, j’imagine que vous n’allez pas sécher la partie ou l’on vous apprend à atterrir !

Cela paraît évident, mais pourtant c’est ce que l’on fait quand on ne va pas au bout des choses; nombreux sont les exemples: un livre que l’on ne finit pas, un projet en standby…

On pourra toujours se trouver des raisons, parfois bonnes, vie de famille, travail et parfois les barrières que l’on place nous-même. Aurions-nous peur de progresser dans la vie?

Romaric et Jonathan (photo Den)

Romaric et Jonathan (photo Den)

Vos cours respectifs d’Aïkido ont souvent une continuité dans la semaine. Est-il normal de louper le cours du jeudi ou du vendredi? C’est en général le cours où l’on vous apprend à atterrir!

Il en va de même avec nos stages trimestriels, gratuits pour les membres de l’Ecole Tenchi, dans des Dojos toujours impeccables. Ces stages ont un début, un milieu et une fin !

Serions-nous capables de comprendre un livre en sautant des chapitres, une série en loupant la moitié des épisodes?

Alors, faisons des efforts pour que les effectifs d’un stage ne chutent pas de moitié l’après-midi. Le repas lors d’un stage n’est qu’un léger break pour se recharger et repartir de plus belle!

Silence… 0n mache!

Enseigner, c’est nourrir, un peu comme la maman oiseau donne la becquée à l’oisillon.

De même qu’on ne parle pas la bouche pleine, recevoir un enseignement c’est écouter et taire toute réaction, tout commentaire du genre:  » je me suis trompé, j’ai compris… » afin que la véritable compréhension ne stagne pas au niveau de l’intellect.

Avaler et digérer la nourriture, assimiler et digérer l’enseignement, c’est donc être patient, accepter ce temps de digestion, ses erreurs et ne pas s’agacer de ses échecs.
Si ce défaut est courant chez un jeune pratiquant peu expérimenté, c’est regrettable lorsque des années de pratique n’ont pas permis de percevoir que l’intuition est supérieure à la compréhension, l’être à l’avoir.

Le vrai silence n’est pas seulement verbal mais mental. C’est le prix à payer pour progresser rapidement en plus de la régularité.
Que ceux qui trouvent leur progrès lents n’aillent pas chercher pus loin.

JMT

Page 1 sur 8123...Last »