Publications

Il était une fois …YAMA-ARASHI

par Tony Thielemans

(Tony Thielemans est un pionnier des Arts Martiaux notamment en Aïkido. Il est l’auteur d’un des tout premiers ouvrages en langue française et nous fait l’honneur du récit d’une époque héroïque en Belgique).

  Tout a débuté le jour où un jeune garçon de 16 ans assista, en 1953,  à une démonstration publique de judo et de self-défense donnée à Laeken à l’occasion d’une Fête de quartier. Il fut fasciné par ce qu’il voyait. A la même époque, la revue « Science et Vie » consacrait un article important sur ces disciplines peu connues. Sa lecture décida cet adolescent que j’étais à se documenter d’avantage et c’est ainsi que le 23 avril 1954, je  pousse pour la première fois la porte du dojo du « Judo-Club de Laeken », situé 24, rue de la Chanterelle, pour y prendre ma première leçon de judo. Je ne pouvais pas deviner, à cet instant, que cette décision allait être déterminante dans mon existence et tracer mon destin. Le professeur était M. Julien Naessens, ceinture noire 1er dan à cette époque, élève de Maître Jean de Herdt, 4e dan, plusieurs fois champion de France et d’Europe, et qui était lui-même disciple du Maître Mikinosuke Kawaishi, 7e dan, fondateur du judo en France. Le tapis (tatami) était composé d’une bâche de couleur beige en dessous de laquelle était entassé des copeaux de bois pour amortir les chutes ! C’était l’époque héroïque et peu de clubs existaient en Belgique. Les cotisations étaient bien plus élevées qu’à l’heure actuelle mais nous étions tellement heureux de pouvoir pratiquer cette nouvelle discipline. Les partenaires de l’époque dont je me souviens du nom étaient Roger Hannoset, Henri Dichlian, Clément Debruyne, André Jean, Vanderdonckt, Slagmuylder, Vanitsen, Mmes Naessens et Hannoset, Hervens, Delbol, Etienne Bauwens, Roger Cardon, Jim Barbé, Auguste Dherdt, Marcel Flamion, Larsimont, les frères Boffin, t’Kint, Gailly, Martegani … En ce temps-là bien des rumeurs circulaient au sujet de ces fous en espèce de pyjama blanc qui s’amusaient à se projeter, s’immobiliser, s’étrangler, se faire des clés de bras, etc…mais c’était aussi l’époque des films avec Eddie Constantine où cet acteur, qui était, disait-on, lui-même ceinture marron de judo, utilisait certaines techniques de judo et de ju-jitsu dans ses films. Et il faut avouer que nous n’étions pas peu fiers de dire que nous étions judokas  malgré que certaines mauvaises langues disaient que nous nous réunissions pour fumer de l’opium ! A part Henri Dichlian qui buvait ce qu’il appelait « une vieille cure » à savoir du coca –cola avec du sirop de menthe et qu’adeptes de la macrobiotique, nous prenions des cachets de sel marin afin d’être plus yang, rien d’anormal  dans notre comportement…

Tony Thielemans

Tony Thielemans

 Toute récente ceinture orange, je voulais déjà faire profiter quelques copains de mon savoir ( !) sur la self-défense. Nous répétions dans le grenier paternel, sur de vieilles couvertures, les mouvements de jiu-jitsu et les techniques de judo au sol que j’avais appris lors des cours que je continuais à suivre assidûment. C’est ainsi qu’en 1955, Roland De Vos, Constant Braet et moi-même avons décidé de donner un nom à ce petit groupe de copains. La langue japonaise était absolument inconnue et la seule référence que nous avions en ce domaine était le livre Ma Méthode de Judo de Kawaishi. Là, on pouvait trouver des mots représentant le nom de techniques tels que de ashi barai (balayage du pied avancé) ou harai-goshi (fauchage de la hanche) mais il aurait été étrange de donner un tel  nom, nous semblait-il, à ce groupe d’amateurs que nous étions. Après avoir lu et relu l’ouvrage de Kawaishi, je propose YAMA-ARASHI qui est dans la méthode Kawaishi le 14e de hanche et signifie « Tempête sur la montagne ». Notre enthousiasme débordant nous fait même faire fabriquer des insignes. Ils étaient de forme octogonale (excellent pour le feng-shui, mais nous ne le savions pas) et il y était indiqué « Yama-Arashi Jiu-Jitsu » car c’étaient surtout des mouvements de self-défense que nous répétions. Je ne crois pas au hasard et c’est bien plus tard que j’appris que cette technique était le mouvement favori de Shiro Saigo, élève de Maître Jigoro Kano, le fondateur du Judo et que lors d’un tournoi officiel, la victoire remportée par Shiro Saigo et son fameux yama-arashi firent la renommée du Judo par rapport aux autres écoles de jiu-jitsu. On peut donc dire que yama-arashi fit faire un pas décisif au développement et à l’étude du Judo.

Durant les années qui suivirent, je consacrais trop de temps à suivre mes cours auprès du Maître Naessens que pour pouvoir continuer ceux donnés dans le grenier paternel. J’allais non seulement rue de la Chanterelle mais également dans d’autres dojos ouverts par Maître Naessens : place de la Vaillance, rue Plantin et ensuite rue de Waelhem. Il y eut aussi les premiers stages suivis en aïkido et donnés par le Maître Tadashi Abe ; ensuite ce furent Maître Noro, Maître Tamura, Maître Mochizuki et Maître Murashige, 9e dan. Il y eut une approche de ma part auprès du karaté dont les cours étaient donnés par M. Verbruggen qui étudiait lui-même chaque week-end à Paris sous la direction du Maître Murakami et il y eut ensuite Maître Harada. Les pratiquants actuels d’aïkido et de karaté-do ne devraient pas oublier que c’est mon professeur, Maître Julien Naessens, qui a introduit ces nouvelles disciplines en Belgique en invitant ainsi des experts à venir donner des stages dans notre pays. Sans oublier Maître Kenshiro Abe, 8e dan pour le judo et aussi le champion universitaire du Japon, Maître Hara. 4e dan. Il y eut aussi des rencontres, des championnats, des démonstrations multiples auxquels j’ai participé durant cette période antérieure à mon 1er dan.

En 1958, l’année de l’Exposition Universelle à Bruxelles, ma mère qui travaillait avec une certaine Mme Boone, fit en sorte de me faire rencontrer le mari de celle-ci. Joseph Boone était ceinture noire de l’Ecole de Maurice Minne, précurseur du judo et du ju-jitsu en Belgique et fondateur de la fédération belge de judo. Il fut conquis par mon idée d’enseignement et c’est ainsi qu’en cette période héroïque des arts martiaux, un nouveau dojo fut ouvert le 4 janvier 1959 au 179, rue de Ribaucourt, à l’étage de l’arrière bâtiment d’un café (« In de Kempen »). Je l’ai dit plus haut, je ne crois pas au hasard, il se faisait qu’à cette adresse, mais au rez-de-chaussée, avait été créé un des premiers dojos à Bruxelles. Il était placé sous la direction de Maître Jean Perpeet, la première ceinture noire de judo de Belgique décernée par Maître de Herdt. Ce dojo fut ensuite repris par Maître Naessens qui le quitta plus tard, à son tour. On peut retrouver l’adresse de cet ancien dojo dans l’annuaire de Judo International, volume II, page 214, édité en 1950, et précisant la date d’ouverture de ce club par Maître Perpeet, le 15 octobre 1949 !

Donc, le 4 janvier 1959, est ouvert ce nouveau club d’aïkido et de judo et qui porte, bien entendu le nom de YAMA-ARASHI, né 5 ans plus tôt dans un grenier ! Le tatami était composé d’une bâche verte de 35m2 et en dessous de celle-ci, c’était du crin végétal piqué sur toile de jute ! Il n’y avait aucune arrivée d’eau… (donc pas de douches) et le chauffage était assuré par un poêle colonne alimenté de bûches de bois ! On se changeait derrière un rideau. Ma mère avait même confectionné des écussons de feutre à mettre sur le judogi et représentant une montagne jaune traversée par un éclair rouge symbolisant ainsi  «  la tempête sur la montagne » (yama-arashi).

 L’inauguration eut lieu devant une très nombreuse assistance, en présence de M. Jean Stas, président de la fédération belge de judo, de pratiquants d’autres clubs et également de beaucoup de curieux. Parmi les participants à la démonstration d’ouverture se trouvait M. Raymond Geirnaert, professeur du club T’Ai-Kih et l’une des premières ceintures noires d’aïkido de Belgique.

Puis ce furent les dix premières années d’existence du Cercle qui  en firent la notoriété et la réputation de son enseignement. Ce ne fut guère aisé mais dès la première année, en février 1959, on faisait déjà paraître un bulletin d’informations du club. Nous eûmes également la visite de professeurs et pratiquants d’autres clubs. Une démonstration fut même donnée en juin, avec notre demi-douzaine d’élèves débutants, à Hoeilaart à l’occasion de la Fête du Raisin et de l’inauguration du vin belge « Isca ». J’avais bien insisté pour que nous ayons un tapis pour amortir nos chutes mais lorsque je constate qu’une simple bâche avait été mise sur le podium et qu’il n’y avait que le plancher en dessous de celle-ci, j’avoue avoir tremblé pour les abattis de mes élèves. Mais ils avaient tous bien appris l’art de l’ukemi (brise-chute) et à part l’un des pratiquants qui, rejoignant sa place après un randori durant lequel il avait été projeté à plusieurs reprises, « légèrement » sonné, demande à son voisin de le prévenir quand ce sera son tour de participer à la démonstration…il n’y eut rien à déplorer si ce n’est mon nez qui n’arrêtait pas de saigner suite à un coup de genou donné par une de nos élèves, Ghislaine Cooremans, qui avait exécuté à la perfection sa technique de défense sur le coup de couteau que j’avais donné ! Et je faisais également, en même temps, le commentaire de la démonstration ! Imaginez-vous la scène ! Nous étions fous, à l’époque on utilisait de vrais couteaux pour les démonstrations mais les chutes spectaculaires sur le plancher du kiosque et le réalisme des techniques de self-défense agrémentées d’un saignement de nez nous valurent un énorme succès auprès du très nombreux public présent. En juin, une autre démonstration est faite à Anvers pour les Jeunesses Arméniennes et je me souviendrai toujours du périlleux voyage que nous avons fait pour nous y rendre dans la camionnette Volkswagen louée et conduite par notre élève, Asadourian, qui était celui qui avait été contacté pour l’organisation de cette démonstration. Il n’y avait qu’un seul problème, M. Asadourian savait à peine conduire (le permis n’existait pas à l’époque) et nous avons failli ne jamais arriver à Anvers en bonne forme ! En novembre, nos élèves participent au stage de judo donné par Maître Kenshiro Abe et au stage d’aïkido du Maître Tadashi Abe au Judo Club de Belgique.

En février 1960, Yama-Arashi fait partie des 12 clubs fondateurs de la Fédération Belge de Karaté, première fédération nationale de karaté. En mars, un cours de karaté, qui est une toute nouvelle discipline enseignée en Belgique, débute sous la direction de Monsieur Raeymackers, cours qui sera dirigé ensuite par Monsieur Christiaens. Le 19 juin, une deuxième salle est inaugurée avenue Fonsny. En septembre un cours spécial pour juniors est inauguré et en octobre, Monsieur Joseph Boone, pour des raisons professionnelles et également d’ordre familial, se retire du monde des arts martiaux.

Le 25 mars 1961 se déroule le premier championnat Yama-Arashi et le 1er avril (et ce n’est pas un poisson d’avril) j’abandonne mon métier de bureaucrate  pour me consacrer à plein temps à l’enseignement des arts martiaux et devenir donc professeur professionnel dans ce domaine. A la même époque on transfère le dojo de l’avenue Fonsny à l’avenue Jean Volders. En août, un cours de ju-jitsu donné sous la direction de Monsieur Wanègue voit le jour et en octobre, Mademoiselle Claudine Van Lembergen est nommée ceinture noire de judo. Elle est la plus jeune ceinture noire féminine de Belgique et elle a 16 ans. En décembre, nous participons aux championnats du Hainaut, une démonstration est donnée à Dilbeek et nous reprenons le dojo de Maître Jean Lindebrings, une des premières ceintures noires d’aïkido en Belgique, situé au Grand Sablon au 40, rue Ste Anne. Maître Murashige, 9e dan, y donne un stage d’aïkido au cours duquel il nomme l’un de nos élèves, Monsieur De Visscher, 1er dan.

Le 24 février 1962 ce sont les seconds championnats du Cercle. A la même époque, une équipe de Yama-Arashi participe à des championnats inter-clubs bruxellois et remporte la victoire. Le 14 mars, à la fin d’un stage d’aïkido, Maître Murashige me décerne le 2e dan et nomme mes élèves Jean Giraldo et Luc Martiny 1er dan. Le 31 mars, une démonstration est faite à Louvain par 24 de nos membres et en avril, c’est Monsieur Pongchai Jayankura qui reprend la direction des cours de karaté dans notre Cercle. Nous abandonnons la salle de l’avenue Jean Volders (le plafond en dessous du dojo s’écroulait). C’est aussi durant cette période que j’accompagne le Maître Murashige, 9e dan, à Paris et serai son uke lors du stage donné dans le dojo de Maître Nocquet. Le 26 août est inaugurée la salle du 125, avenue de l’Hippodrome et le 2 septembre, Maître Kawaishi me décerne le 2e dan judo et le 1er dan à Messieurs De Visscher et Martiny. En septembre, une section kendo est créée. Le 25 novembre, naissance d’une section  arts martiaux à l’Académie Paul Sprimont et le 21 décembre une démonstration est donnée à l’Athénée de Bruxelles où une section budo sera créée en mars 1963.

C’est aussi en 1963, le 19 janvier, que se déroule le premier bal organisé par le Cercle et le 2 mai eut lieu une démonstration  pour les Festivités de Molenbeek. Du 15 au 31 juillet, nous organisons notre premier camp de vacances à Chiny. En septembre, Monsieur J.P. Devaux reprend les cours de karaté donnés dans notre école et en novembre, une section budo est inaugurée à l’Athénée Royal de Rixensart, Le 15 du même mois, Jean Giraldo, un de nos premiers inscrits au club et dont la pratique avait été interrompue par le service militaire, est nommé 1er dan judo .

Une grande soirée cinématographique sur les arts martiaux diffusés  dans notre Ecole  est organisée par le Cercle le 14 février 1964 et c’est à la même époque que le 3e dan en aîkido m’est délivré. Le 4 mars, Maître Aritomo Murashige, qui avait été délégué, jadis, avec Maître Minoru Mochizuki, par le fondateur du judo, Maître Jigoro Kano, auprès du Maître Morihei Ueshiba, fondateur de l’aïkido, pour y étudier cet art martial, trouve la mort dans un accident de voiture près de Liège. Le 20 mars, Messieurs G. Baeveghems et M. Couck  sont reçus 1er dan judo. Le 11 avril se déroule le 2e bal du Cercle durant lequel une très belle démonstration est donnée et, du 16 au 31 juillet, c’est à Grand’Mesnil qu’a lieu le 2e camp de vacances Yama-Arashi. Une démonstration est donnée à Hofstade le 23 août et une autre le 10 octobre aux Grands Magasins l’Innovation (on ne peut pas dire qu’on n’essaye pas de diffuser les arts martiaux auprès du grand public !). Le 7 novembre se déroulent les troisièmes championnats du Cercle et le 31 décembre a lieu son premier réveillon  en la salle de fêtes aménagée grâce à Monsieur Jean Faure, au-dessus du dojo de la rue de Ribaucourt, dont il était devenu responsable.

Après ces 5 premières années d’existence de Yama-Arashi, nous n’allons pas continuer à énumérer tous les évènements tels que rencontres inter-clubs, championnats, démonstrations, camps de vacances, bals, nouveaux cours, autres chargés de cours, affiliations de nouveaux clubs en Belgique, résultats d’examens, obtention de divers grades dan, etc…Nous n’aurions pas assez de place. Nous retiendrons seulement la création par le Cercle Yama-Arashi, le 26 août 1965, de l’Association Belge d’Aïkido, Kendo et Arts Martiaux (ABAKAM) qui deviendra par la suite une fédération nationale reconnue par le Ministère de l’Education Nationale et de la Culture ; le stage de kempo donné le 6 septembre 1965 par le Maître Katsunori Watanabe  et le cours de karaté donné le 6 octobre par les experts Takaaki Uestsubura et Naohide Tanaka de l’Université de Meiji.

Le 13 mars 1966, stage de judo donné par le Maître Hara, 4e dan, champion universitaire du Japon ; également en mars arrivée d’un nouvel expert d’aïkido, Maître Tsutomu Akiyama, 3e dan, qui donnera cours durant près de deux ans dans notre école. Le 1er mai de la même année 1966, inauguration d’un club Yama-Arashi à Coventry en Grande-Bretagne et visite d’une dizaine de ses membres en septembre. Le 24 septembre stage de kendo donné sous la direction de Maître Knutsen, 3e dan et le 12 octobre stage de karaté donné par Maître Harada, 5e dan. Le 1er décembre, Maître Kotaro Hokage, 3e dan kendo accepte de donner cours dans notre Cercle. Toujours en décembre, Maître Oshima, 5e dan karaté nous rend également visite.

C’est en 1967, du 13 au 15 janvier, que Yama-Arashi organise l’Hatsu Geiko Européen de Kendo avec la participation de nombreuses délégations européennes (Allemagne, Angleterre, France, Hollande et Suède) et plusieurs experts de kendo dont Tadaktsu Shiga, Kotaro Hokage et Roald Knutsen. Le Comte von Sandor, président de l’European Kendo Renmei, nous remet le document officiel donnant à notre organisation la représentativité du Kendo en Belgique. La télévision retransmet une partie de cette manifestation. C’est aussi lors de cet Hatsu-Geiko que je fis la connaissance de celui qui allait devenir mon ami : Daniel Royer et  plus tard, de mon autre ami, François Fort. Toujours en janvier, stage de judo donné sous la direction du Maître Morioka 6e dan et fin janvier je donne un stage d’aïkido en Angleterre aux membres du club Yama-Arashi Coventry. Les 3 et 4 juin, Maître Tadakatsu Shiga donne un stage de kendo dans notre Cercle. En juillet sort mon livre sur l’aïkido et le kendo (« le guide Marabout de l’aïkido et du kendo ») qui deviendra un best-seller dans tous les pays où l’on parle français et même ailleurs. Il a été repris dans la bibliographie de nombreux ouvrages traitant de cette discipline (dont celui du Maître Tamura par exemple) et même dans certains ouvrages de philosophie d’extrême orient (après 3 rééditions, introuvable aujourd’hui). Du 14 au 22 octobre, le professeur Pat Stratford, dirigeant du club de Coventry vient avec une douzaine de ses élèves suivre les cours d’aïkido dans notre école.

Le 21 janvier 1968, je donne à nouveau un stage en Grande-Bretagne et le 2 mars, nous inaugurons un nouveau cours : le yoga donné sous la direction de Monsieur J.P. Cuypers. Les 23 et 24 mars, plusieurs membres m’accompagnent à Paris pour suivre un stage d’aïkido donné par le Maître Hiroo Mochizuki (fils de Minoru Mochizuki) et Tadakatsu Shiga en kendo. Suppression du dojo de l’avenue de l’Hippodrome. Du 13 au 22 septembre, une vingtaine de représentants des clubs anglais viennent nous rendre visite et ont l’occasion de suivre un stage d’aïkido donné dans notre Cercle par Maître André Nocquet, 6e dan, qui fut le premier français à se rendre au Japon pour y suivre l’enseignement du Maître Ueshiba. Le 5 octobre, Maître Ishikawa, 3e dan, donne un stage de karaté à Yama-Arashi et les 8 et 9 novembre, un stage de judo est donné dans nos dojos par Maître Morioka, 6e dan.

Le 31 janvier 1969, Maître Kawaishi décède dans sa 70e année. En février je suis nommé président de la Chambre Professorale  de Judo, reconnue par le Conseil d’Etat. Lors de l’assemblée générale du 9 mars, les votes du Collège National des Ceintures Noires Judo et Sports Assimilés me portent à la présidence de cette organisation nationale. Les 27 et 28 mars, stage de judo donné dans notre club par Maître Morioka et visite de plusieurs membres britanniques du 4 au 8 avril. Du 20 au 26 juillet, accompagné d’une dizaine de membres, je donne un stage d’aïkido à une soixantaine de pratiquants britanniques dans le plus grand centre sportif d’Europe : le Crystal Palace à Londres. En septembre, Yama-Arashi crée l’European Budo Association.

  Après ces 11 premières années d’existence de Yama-Arashi, nous ne continuerons plus, dans cette rétrospective, de parler des stages avec les experts et de visites auprès de clubs étrangers ainsi que d’autres activités qui ne cesseront de se faire durant ce demi-siècle. Il faut souligner cependant l’organisation d’un voyage au Japon en juillet 1970, durant lequel, guidés par le Maître Nakakura, 10e dan kendo, nous avons été reçus par Maître Ichiro Abe au Kodokan, par Maître Shioda au Yoshinkai, à l’Aïki-Kai, au Dojo Impérial, etc…En 1971, l’ABAKAM, fédération créée en 1965 par Yama-Arashi, change de nom et devient l’Association Belge d’Arts Martiaux Japonais. C’est également en 1971 que Yama-Arashi ouvre un troisième dojo à Bruxelles au 17, rue Verbist à Saint-Josse. En 1972, notre organisation est reconnue par la « Federation of European Karate-do Organisations » (F.E.K.O.) comme représentant du karaté wado-ryu en Belgique. Fête des 5 premiers jubilaires du Cercle ayant suivi sans interruption les cours durant 10 ans (Messieurs Coppens, Couck, Jacobs, Lielens et Pallant). En septembre 1972, ouverture d’un nouveau club Yama-Arashi au complexe sportif de Laeken, 73/89 rue Champ de l’Eglise.  En 1974, nous organisons un second voyage au Japon pour nos membres. En mai 1978, suite à la vente du bâtiment, suppression du dojo de la rue Verbist. Les années suivantes virent l’abandon du premier dojo de la saga de Yama-Arashi et qui était situé au 179, rue de Ribaucourt, mais également la naissance, le 7 janvier 1985, de Yama-Arashi Budokan, au Palais du Midi, le plus grand dojo de Belgique, avec ses 4 tatamis de 100 m2. En 1994, une réception à l’Hôtel de Ville de Bruxelles par le Bourgmestre, Monsieur Freddy Thielemans et l’Echevin des Sports, Monsieur Olivier Maingain, en présence du Directeur du Service des Sports de la Ville, Monsieur Guy Van Biesen et de nombreuses ceintures noires du Cercle, suivi d’un banquet, fêtent le 40e anniversaire de Yama-Arashi. Ensuite ce fut un sombre évènement qui se produisit en 1995 : l’antiquaire  installé en-dessous de notre dojo au Grand Sablon fait des travaux d’embellissement et abat un mur de soutien. Les murs de notre local deviennent convexes et tout menace de s’écrouler. Nous sommes obligés de quitter, du jour au lendemain, ce dojo qui connut la renommé durant tant d’années et le 10 janvier 1995 s’y donnera le dernier cours.  Des piliers seront installés dans ce local rendant, de ce fait, impossible la pratique des arts martiaux que nous y enseignions. L’ambiance club qui y avait régnée durant 34 ans était détruite à jamais. Puis ce fut le 45e anniversaire avec sa réception à l’Hôtel de Ville et le banquet qui suivi, grâce à notre membre Monsieur Willy Roesems, au Royal Golf Club de Belgique. Le 1er octobre 2005, toujours à l’Hôtel de Ville, dans le Cabinet du Bourgmestre, fut remise par celui-ci, la médaille commémorant les 40 ans d’assiduité au Cercle, sans interruption, à Monsieur Jean Jeurissen, professeur de judo et ceinture noire 6e dan.

Et à présent, ce 4 janvier 2009, après ses 50 années d’existence, Yama-Arashi obtient du Palais la reconnaissance au  titre de « Royal » et pourra donc s’appeler  dorénavant, et à partir de cette date, « ECOLE ROYALE D’ARTS MARTIAUX YAMA-ARASHI BUDOKAN ».

Yama-Arashi n’aurait pu être ce qu’il est sans l’aide et le dévouement de ses professeurs, moniteurs, ceintures noires et collaborateurs. En 50 ans la liste est longue et je risque d’en oublier. Certains ont déjà été cités dans ce petit historique mais je dois y ajouter René Ghislain, Philippe de Mal, Julien Peetermans, Gil Gräffe, Willy Warens, Jean-Marc Snoeck, Philippe Tinant, Jacqueline Coja, Ilona Strachinaru, René Liegois, Marc Devillez, Louis Duguay, Philippe Kennes, Luc De Smedt, Nicolas Coppens, Ushin Muhadri, Daniel Mukalenge, sans oublier les anciens tels que François Speliers, Jean Faure, Gérard Baeveghems, Marie-Jeanne et Willy Roesems, Albert Jacobs, André Pallant, Georges De Greef, Josée Herman, Charles Van Deuren, Paul Vandenbosch, Marc Vanhaecke, Philippe Leboeuf, Jean-Paul Hebette, Guy Gilis, André Flon, Alain Leroy, Maria Everaert, Salomon Engels, Michel Dury, Egidio di Egidio, Albert Deyck, Bernard Delbauve, Henri Behr, Auguste Legrève, Pierre Debaeremaecker, Robert Cumps, Jean-Paul Coja, Gustave Bultynck, Henri Bregy, Marie-José Servaye, Claudine Minet,    Jacques Dupont, Guy Reumont, Pierre Van Dosselaere, Raymond Lielens, Paul Sonnemans, Chantal Deverver, Jeanine et Raymond Vandersmissen, Christian Colin, Jacques Gerbaud, André Toussaint, Alain, Henri et Laurent Plichart, Egide Wagener, Rose-Aimée Dudique, Florent Corne, Roger Hoedenaeken, Gilberte Harmegnies, René Bonfond, Pierre Delobel, Jacques Vervecken, Yvan Dhondt, Marcel Dieu, Willy Nootens, Jean Baeten, Yves Capaert, André Quataert, Jean Giraldo, Adolphe De Visscher, Luc Martiny, Roland Quenon, Claudine Van Lembergen, François Coppens, Marcel Désiront, François Meert, Roger Meert, Tom Moss, Chris Rouse, Jan Vleugels, Jean-Pierre Cuypers, Marc Druet, Julien Benoit, Georges Cheyns, Alain van Leckwijck, Gilles de Muyser, Philippe Vrebos, Julemont, Anne-Marie Thiroux, Valeria Selleri, Vinciane Leleux,   sans oublier, bien sûr, mon épouse Joëlle Manuzzi qui fut professeur de yoga dans notre Cercle et est l’actuelle présidente de Yama-Arashi et de la future Ecole Royale ! Toute ma reconnaissance va également à mes défunts parents qui m’ont toujours soutenu et encouragé dans mes projets et à mon professeur, feu Maître Julien Naessens, qui me montra le chemin de la technique mais aussi celui de l’esprit des arts martiaux.

J’ai certainement oublié certaines personnes dans cette liste et je demande de bien vouloir m’en excuser. J’aurais pu également citer d’autres évènements, comme, par exemple, la victoire de notre club et de certains membres dans de nombreux championnats nationaux et internationaux, les fréquentes visites du Maître Tatsuo Suzuki, 7e dan, représentant officiel en Europe du karaté wado-ryu, la régionalisation des fédérations et la nomination de Monsieur Jean Jeurissen à la présidence de la branche francophone de l’ABAMJ, notre reconnaissance auprès de la Ville de Bruxelles et de la Commission Communautaire Française et de l’aide que ces organisations apportent à notre Cercle, des plus de 150 ceintures noires qui ont été formées dans notre Ecole et dont certaines ont ouvert, à leur tour, des salles d’arts martiaux en Belgique et à l’étranger, des contacts que nous continuons à entretenir avec les autres clubs, fédérations et organisations de BuDo, etc… J’aurais pu également  parler de ma participation aux Commissions Pédagogiques ADEPS en judo et en aïkido, mais ceci est une autre histoire comme aurait dit Kipling.

Au moment où j’écris ces lignes, 14.836 personnes ont suivi nos cours dans les diverses disciplines enseignées.

Je pense avoir taillé, de mon mieux, ma pierre brute pour la placer dans l’édifice du BuDo et je terminerai, comme l’a dit Emile Verhaeren : « A ceux qui viennent…Ayez des cœurs plus hauts, des gestes plus parfaits et faites, mieux que nous, ce que nous avons fait ».

Des fourmis (de Ki) dans les jambes…

Les informations concernant les dates de reprise  sont consultables à la page de chaque Dojo.

A bientôt sur les tatamis.

Traces

Tel le poisson dans l’eau,
Tel l’oiseau dans le ciel,
Ne pas laisser de traces,
Vide de pensées,
Vacuité.

L’alchimie de l’Aïkido

par Patrice Le Pihive

Cette petite réflexion »personnelle» suite au propos de Jean-Marie affirmant que « nous n’imaginons pas tout ce que l’AIKIDO nous donne!»

S’il est facile de voir et de ressentir les transformations de nos partenaires, il est beaucoup plus difficile d’estimer ses propres évolutions, la sanction d’un nouveau Dan venant souvent comme un déclencheur de nouvelles potentialités pas encore totalement assumées par le pratiquant et que cette nomination va autoriser à se révéler.

Quelle est donc cette alchimie silencieuse qui œuvre dans le creuset du tatami ?

Lire la suite +

Dernier stage

Rappel

La saison 2016-2017 se termine avec le stage inter-dojos dimanche 25 juin à Grimaud (pique-nique sur place aux Blaquières), et sera suivi de l’assemblée générale de l’Ecole Tenchi à 17h15.

Horaires: 9h-11h30, 15h-17h

Olivier Girod 3e Dan

A moment d’exception, décision d’exception.

Un séminaire est un moment privilégié où certaines contingences comme les grades deviennent secondaires surtout quand un examen apporte une évolution de conscience, tremplin accélérateur pour un cheminement à partir de bases fondamentales.

A l’issue  de ces 4 jours de séminaire intensif, Vincent Kaba et Raymond Riff ont été nommés 2e Kyu,

Vincent et Raymond (photo JMT)

Vincent et Raymond (photo JMT)

et nous avons eu la joie de décerner le 3e dan à Olivier Girod.

Un chef d'orchestre nommé Olivier (photo JMT)

Un chef d’orchestre nommé Olivier (photo JMT)

Depuis ses débuts en 1996, il a su montrer une régularité, une assiduité exemplaires et surtout une évolution vers l’Aïkido subtil au delà de la force physique. Il est le témoin du pouvoir du verbe sur la gestuelle quand il répète et démontre l’amour et la compassion.

Toutes nos félicitations aux promus.

JMT

Un instant de Paix

2017 aura donc été l’année des anniversaires et donc l’occasion de vivre de belles émotions.
Ainsi notre séminaire de printemps fêtait son 30e anniversaire comme notre Ecole. D’abord institué pendant le week-end de 3 jours de la Pentecôte, il fut déplacé aux 4 jours de l’Ascension devant le succès.
Nous avions le bonheur de disposer d’un lieu privilégié en l’Abbaye Saint-Pierre de Canons à Aurons jusqu’en 2009.

Le séminaire à l’Abbaye fait son cinéma en 2001

Le séminaire à l’Abbaye fait son cinéma en 2001

Depuis 2010, nous disposons d’un Dojo privé avec des installations de qualité qui offre plus de confort de pratique à défaut de retraite.

Depuis 2001, nous avons institué des thèmes d’étude. Cette année, l’étude de l’Atemi en tant que principe, nous a permis de comprendre que l’Atemi n’est pas qu’une frappe de destruction mais peut se comprendre comme un toucher permettant de transmettre « quelque chose » pour modifier l’état physique, mental, voire spirituel de celui qui est considéré comme un égaré de l’Esprit.

Frapper, toucher, transmettre

Frapper, toucher, transmettre (photo JMT)

Ce séminaire restera comme un grand moment de qualité, de concentration et de joie. L’étude d’un thème bien sûr n’empêche pas de reprendre d’autres thèmes comme celui de Ki no nagare, du Kiai et plus particulièrement du chant des phonèmes soutenant les techniques.

Quand le geste élève...

Quand le geste élève…

C’est probablement l’origine de ce moment de grâce qui a permis outre un haut niveau technique collectif mais aussi la réalisation d’un moment de paix par la manifestation de notre nature profonde. Le contrôle du mental par les sons a permis de mettre en lumière la Paix intérieure qui est le Coeur de l’homme. Nous sommes alors bien loin de la pure technique physique et de la simple utilisation du corps lorsque celui-ci devient porteur d’un message.

...le coeur (photos JMT)

…le coeur (photos JMT)

Au  revoir 2017, rendez-vous à l’ABI 2018.

JMT

Dernière minute: changement de date!

Attention!

Pour cause d’élections, le stage inter-dojos du dimanche 18 juin est reporté au dimanche 25 juin (même horaire) et sera suivi comme prévu de l’assemblée générale de l’Ecole Tenchi à 17h.

Nous sommes désolés de ces changements de dernière minute indépendants de notre volonté.

ABI J-30

Vivre le présent n’empêche pas de prévoir l’avenir et l’avenir dans un mois est notre séminaire annuel de 4 jours de l’Ascension.
A cette occasion,  nous fêterons son trentième anniversaire et selon une habitude bien établie, nous étudierons un thème qui sera une suite cohérente des thèmes précédents (« Ki no nagare », « Ki Musubi », « 5 Principes, un secret »…)
Comme chaque année, le samedi soir sera le moment de laisser éclater les talents et les  délires les plus fous.
Il reste encore quelques places. Ne tardez pas!

affiche ABI 2017

affiche ABI 2017

Qui porte les valises?

L’homme endormi monte dans le train avec ses valises et continue à les porter alors que le train est parti.

L’homme éveillé pose ses valises.

Qui porte les valises?

Finir ce que l’on a commencé

par Romaric Izzo

Envisageriez-vous de prendre des leçons de pilotage? Si votre réponse est oui, j’imagine que vous n’allez pas sécher la partie ou l’on vous apprend à atterrir !

Cela paraît évident, mais pourtant c’est ce que l’on fait quand on ne va pas au bout des choses; nombreux sont les exemples: un livre que l’on ne finit pas, un projet en standby…

On pourra toujours se trouver des raisons, parfois bonnes, vie de famille, travail et parfois les barrières que l’on place nous-même. Aurions-nous peur de progresser dans la vie?

Romaric et Jonathan (photo Den)

Romaric et Jonathan (photo Den)

Vos cours respectifs d’Aïkido ont souvent une continuité dans la semaine. Est-il normal de louper le cours du jeudi ou du vendredi? C’est en général le cours où l’on vous apprend à atterrir!

Il en va de même avec nos stages trimestriels, gratuits pour les membres de l’Ecole Tenchi, dans des Dojos toujours impeccables. Ces stages ont un début, un milieu et une fin !

Serions-nous capables de comprendre un livre en sautant des chapitres, une série en loupant la moitié des épisodes?

Alors, faisons des efforts pour que les effectifs d’un stage ne chutent pas de moitié l’après-midi. Le repas lors d’un stage n’est qu’un léger break pour se recharger et repartir de plus belle!

Clara

Clara,

Tu vas trouver que c’est une drôle d’idée de faire un article sur toi!

Et pourquoi pas?

Si l’on veut évoquer la douceur, la fidélité, la discrétion, tous ces mots qui te caractérisent, mais aussi, ta présence dans le dojo, ta persistance dans la pratique en Aïkido.

A travers toi, rendre aussi un hommage aux femmes sur les tatamis, et à celles, peu nombreuses qui assument une longue pratique.

IMG_5025

Cet art magique n’abime pas les corps (quoique… ton doigt de pied accidenté me fait mentir). Il n’est besoin ni de muscle ni de force, juste trouver sa place dans un monde … disons … masculin, même si nos pratiquants sont des modèles de fair-play et de courtoisie.
Depuis combien de temps partageons nous ces stages, ces séminaires? Durant toutes ces longues années à l’Abbaye de Saint-Pierre de Canons où après les journées riches en pratique, nos soirées débat ou spectacle restent des souvenirs inoubliables.
Tes talents de meneuse de revue, et tes numéros quasi professionnels étaient bluffants (photos d’époque!)
IMG_1266.JPG

 

Aujourd’hui, t’avoir à mes côtés dans cette aventure des cours d’AIKI DEN ZOU  au service des séniors est pour moi essentiel, et je t’en suis très reconnaissante (ainsi que Fred bien sûr).

Ton grand secret, égal au mien, c’est que nous pratiquons aussi en « tandem », par forcément avantageux, mais tellement mieux!.

Qui d’autre que nous peut dire que l’AIKIDO c’est l’AMOUR !

IMG_3504.JPG

Respect, complicité et affection petite soeur… ne lâchons rien.
Den

 

Silence… 0n mache!

Enseigner, c’est nourrir, un peu comme la maman oiseau donne la becquée à l’oisillon.

De même qu’on ne parle pas la bouche pleine, recevoir un enseignement c’est écouter et taire toute réaction, tout commentaire du genre:  » je me suis trompé, j’ai compris… » afin que la véritable compréhension ne stagne pas au niveau de l’intellect.

Avaler et digérer la nourriture, assimiler et digérer l’enseignement, c’est donc être patient, accepter ce temps de digestion, ses erreurs et ne pas s’agacer de ses échecs.
Si ce défaut est courant chez un jeune pratiquant peu expérimenté, c’est regrettable lorsque des années de pratique n’ont pas permis de percevoir que l’intuition est supérieure à la compréhension, l’être à l’avoir.

Le vrai silence n’est pas seulement verbal mais mental. C’est le prix à payer pour progresser rapidement en plus de la régularité.
Que ceux qui trouvent leur progrès lents n’aillent pas chercher pus loin.

JMT

Attention! Changement de lieu

Le stage inter-Dojos Dimanche 19 Mars aura lieu à Grimaud au Dojo des Blaquières et non à Ramatuelle comme prévu.
Les horaires restent inchangés.
Notez que le déjeuner organisé à Ramatuelle est maintenu et l’adresse sera indiquée au matin du stage.

Non-agir

Il est dit dans la sagesse chinoise du Tao:

« En s’adonnant à l’étude, on augmente chaque jour.
En se consacrant au Tao, on diminue chaque jour; on ne cesse de diminuer jusqu’à ce qu’on atteigne le non-agir.
Par le non-agir, il n’est rien que l’on ne puisse faire… »

Itsutsu-no-kata

Voici un document exceptionnel datant de 1951 où l’on voit Kurihara Tamio (1896-1979), 10e Dan de Judo (à titre posthume), démontrant des Katas supérieurs notamment l’Itsutsu-no-kata ou Kata des 5 Principes qui était considéré par Kano Jigoro, créateur du Judo et de ce Kata comme le « coeur » même du Judo.
Kurihara Tamio est Uke dans la démonstration de ce Kata présenté de 0:49 à 1:14.

Lire la suite +

Denis

Nous avons la chance dans notre Ecole de réunir des individualités, des caractères et des tempéraments de qualité aussi bien dans leur vie personnelle que dans leur pratique de l’Aïkido notamment des bons Uke.

Qu’est ce qu’un bon Uke?

Lire la suite +

Faites l’amour, pas le mur!

Non ce n’est pas une chanson de Johnny mais ce n’est pas sans nous rappeler un sketch désopilant de Xavier et de Patrick.

Marco Pinto et son cousin Manuel

Marco Pinto et son cousin Manuel

Quand une société a des problèmes, elle crée un mur pour se protéger, se refermer et s’isoler.
Ce n’est pas nouveau.

Lire la suite +

En direct des volcans d’Auvergne

Merci à Colette pour ce message transmis par SMS.

Colette, un volcan pas éteint (photo Den)

Colette, un volcan pas éteint (photo Den)

« Je ne sais si c’est nous qui allons vers l’Aïkido ou si c’est l’Aïkido qui vient vers nous.
Il faut toutefois un chercheur, un guide, un maître pour poser et faire croître en nous la foi en ce chemin.
50 ans d’Aïkido, c’est énorme.
Les centaines d’années de pratique  de nous tous réunis, çà c’est immense. Merci d’être celui que l’on a envie de suivre, d’être initiateur de mouvement de vie.

Gros becs »,

Colette Garneau

Dans tes pas

Laurent parle peu mais comme souvent, les paroles n’en ont que plus de valeur. Avec sa permission, nous reproduisons son discours malgré nos hésitations à être sous les feux des compliments. Mais quand on a la chance d’avoir un écrivain de talent…

Lire la suite +

Christian Fauret 3e Dan

Christian, c’est une présence attachante au point de nous inspirer pour le Tui-tsou, une voix qui ne passe pas inaperçue et un humour décapant.
Fidèle parmi les fidèles, il a commencé avant la naissance de notre Ecole.

Christian à l'honneur

Christian à l’honneur

Est-ce grâce à ses compétences de marin et de sauveteur, il est toujours là quelque soit les conditions extérieures et les bobos!
C’est un pilier indéfectible du groupe.
Christian mérite notre respect, notre admiration et notre reconnaissance à travers ce grade.

JMT

50e rugissant

Fêter un anniversaire est à la fois une joie, une convention mentale et une pensée.
Pourquoi fêter 50 ans de pratique et pas 49 ou 51?
Parce que cela fait un demi-siècle?
Laissons aux amateurs de numérologie une réflexion secondaire mais néanmoins passionnante.

Lire la suite +

Force, Beauté, Sagesse

S’il est un sujet récurrent dans le monde des arts martiaux en général et de l’Aïkido en particulier, c’est bien celui de l’efficacité.
Nous n’échappons pas à la règle et l’avons traité à travers plusieurs articles. Pour faire court et dans un but de synthèse, nous répéterons que l’homme et la vie humaine étant basée sur la relativité et sur l’impermanence, il serait illusoire de croire en une efficacité absolue.
Quand deux artistes martiaux s’affrontent, le vainqueur prouve seulement qu’à un instant t, il est meilleur que l’autre et non pas que son art est supérieur.
L’âge, la santé et donc la fin de vie auront toujours in fine le dernier mot!

Lire la suite +

Sentences

Au début, les montagnes sont des montagnes.

Au milieu, les montagnes ne sont plus des montagnes.

A la fin, les montagnes sont des montagnes.

(Sentence Zen)

Au début, j’ai un Maître.

Au milieu, je suis un Maître.

A la fin, il n’y a pas de Maître.

( Sentence AÏki)

Il chercha son père.

Il tua son père.

Alors l’avocat se leva et dit:

« Monsieur le Président, vous n’allez pas condamner un orphelin« !

(Sentence tragico-comique)

Kokyu-ho

Entrer dans la Chambre du Milieu.

Saisir le Vase.

Sentir la Fleur de Lotus.

Kokyu-ho.

Séminaire ABI 2017

L’Aïkido n’est pas une boxe mais l’Atemi en est une composante.

Certes la finalité martiale est d’inhiber voire d’annihiler l’agressivité de l’attaquant si ce n’est carrément son état physique.
Dans un contexte Budo où l’origine martiale doit toujours être présente et la finalité autre, l’Atemi peut être utilisé sur les plans physique, psychique voire spirituel!

Nous sommes donc loin de réduire cela à une connaissance d’une boxe quel qu’elle soit pour compenser voire cacher une insuffisance de niveau technique, de réalisme et donc d’efficacité.

Le but du séminaire sera donc d’étudier les différentes modalités de l’atemi depuis la frappe de base, en passant au toucher sur des points de commande énergétique, pour en arriver à la notion de transmission subtile et curieuse!

En complétant et en approfondissant les thèmes précédents: « Ki no nagare« , « Ki musubi » et « 5 Principes, 1 secret« , ce séminaire de l’Ascension permettra d’éclairer le Principe Aïki et sera l’occasion de fêter son 30e anniversaire.

Ne tardez pas à vous inscrire car les places sont limitées.

JMT

affiche ABI 2017

affiche ABI 2017

 

L’ECOLE TENCHI d’AIKIDO

VOUS SOUHAITE AINSI QU’A TOUS CEUX QUI VOUS SONT CHERS

UN JOYEUX NOEL ET UNE BONNE ANNEE 2017

Un Maître d’exception

Voici deux documents vidéo sur Kobayashi Hirokazu:

le premier des années 70 à Paris de mauvaise qualité (c’était l’époque du « super 8mm »), un des tout premiers qui circule sur le net après avoir été retiré et qui a le mérite d’être un souvenir personnel,

le second de meilleure qualité à Mulhouse en 1992 et qui a le mérite de bien montrer l’extraordinaire travail de ce Maître d’exception (attitude, sobriété, Ki).

Puissent ces images être un soleil dans nos coeurs et illuminer ces fêtes de Noël.

JMT

Judo de rêve, Judo Aïki

Le Principe Aïki n’est pas l’exclusivité de l’Aïkido.

Mifune Kyuzo (1883-1965), 10e Dan de Judo le démontre merveilleusement bien face à des « étudiants » de haut niveau (6e, 7e et 8e Dan) plus jeunes, alors que lui dépasse les 70 ans, mesure 1,58 m pour 48 kgs.

D’aucuns pourraient les soupçonner d’amabilité voire de complaisance envers le « Vieux Maître ». Personnellement, nous ne le pensons pas au vue de son passé, invaincu dans les tournois du Kodokan et au vue de ces images.

C’est vraiment la Voie (Do) de la souplesse (Ju) qui est démontrée avec un relâchement du corps, une non-résistance.
C’est un état « gazeux » par contraste avec les états « solide » et « liquide ».
C’est le Judo traditionnel (non sportif) que l’on peut qualifier d’aérien où l’énergie physique est le support de l’énergie mentale, elle-même s’effaçant pour une action de non-pensée, de non-agir (Wou-wei).
C’est l’instantanéité, ici et maintenant, la vacuité.

Peut-on parler de Ki spirituel?

Ces images illustrent le principe Aïki, l’unité de toutes choses, ne faire qu’un avec l’autre parce que nous sommes Un par nature.

JMT

Bien élevé

Uke a été bien élevé.

Amateur ou professionnel

La pensée dualiste de l’homme aime à opposer l’amateur au professionnel. Qu’il y ait une différence quant à la relation avec l’argent en terme de revenu est évident mais cela reste une analyse au premier degré.

Certains essaient de réunir des groupes et des associations sur le critère de l’amateurisme pour éviter d’éventuels conflits d’intérêts.

Lire la suite +

Dernière minute

Le stage CN au Dojo central qui devait avoir lieu le Dimanche 16 Octobre est reporté au Dimanche 23 Octobre aux mêmes horaires.

De 7 à plus de 77 ans!

La belle équipe des séniors de la section AIKI DEN ZOU a clôturé une année de pratique dans la joie et l’enthousiasme après l’obtention de leur certificat attestant leurs 5 années de pratique.

Hymne à la joie!

Hymne à la joie!

La motivation est toujours là, l’ambiance joyeuse n’empêche pas la concentration ce qui fait que les résultats sont encourageants.

Nous allons nous retrouver le jeudi 6 octobre de 9h45 à 11h (tous les 15 jours) et jusqu’à fin juin, afin de poursuivre ce travail sur la relaxation, la mobilité, la vigilance.

Après avoir pris conscience de notre énergie (KI) , nous pourrons continuer d’en explorer toutes les richesses et la puissance. Qe ce soit dans le cadre d’un exercice de self-défense,  mais avant tout pour notre équilibre et notre bien-être personnel.

Bienvenue à toutes et à tous

Den, Clara, Fred les instructeurs.

 

Reprise de la saison 2016-2017

Une nouvelle année commence.

Vous trouverez les informations de reprise en ouvrant l’onglet « DOJOS » et la ville dans le menu déroulant.

Bonne pratique à tous

JMT

L’Aïkido à Chypre

Par Julien Laneyrie

Dès l’ouverture du dojo de Nicosie-Chypre en 2014, un cours enfants a eu lieu, tous les lundi en début d’après-midi. 

Après 2 ans, nous avons organisé une cérémonie de remise de certificat ce lundi 30 mai 2016, pour les fidèles pratiquants : 8 aïkidokas en herbe, entre 5 et 9 ans.

Après une séance des plus sérieuse et concentrée devant leurs parents impressionnés, ils se sont vus remettre un certificat, valorisant leur engagement, pour certains depuis 2 ans !

Julien et l'avenir de l'Aïkido

Julien et l’avenir de l’Aïkido

Félicitations à eux et je les remercie pour leur pratique qui m’a aidée à avancer dans la mienne.
Bravo !

 

Rectitude

Une des origines spirituelles de l’Aïkido est le Taoïsme notamment avec la triade « Tao-Yin-Yang » et l’enseignement de certaines vertus. Deux des plus importants Canons du Taoïsme sont le « Yi-King » et le « Tao-Te-King« .

Ueshiba Kishomaru le dit clairement dans son ouvrage « L’esprit de l’Aïkido« : l’Aïkido plonge ses racines dans le Yi-King connu comme le « Livre des Mutations« .

Le Tao-Te-King attribué à Lao-Tseu et à Confucius pour les commentaires est traduit classiquement comme le « Livre de la Voie et de la Vertu« .

L’enseignement mental et moral de l’Aïkido comporte plusieurs vertus mais nous voudrions souligner l’importance de l’une d’entre elles, la rectitude.

Lire la suite +

Au bout des doigts

Il y a deux ans et demi, nous avions écrit un article sur le concert de la pianiste Shani Diluka donné à Grimaud.
Nous avons eu le 13 mai dernier le privilège et le bonheur  d’assister à une nouvelle représentation dans le cadre de la Chapelle de la Queste mais cette fois-ci en duo avec le violoniste Gabriel Le Magadure.

Shani Diluka et Gabriel Le Magadure

Shani Diluka et Gabriel Le Magadure

Ce concert fut exceptionnel tant par la qualité des deux artistes que par la chance de pouvoir les réunir compte tenu de leurs carrières internationales.

Nous ne reviendrons pas sur le talent de Shani Diluka qui partage l’amour de son art par une joie et une émotion.
Nous avons été très intéressé par la virtuosité du violoniste, particulièrement de sa main gauche. La danse des doigts sur les cordes a parfaitement illustré le récent séminaire et ceux qui l’ont suivi comprendront pourquoi un artiste dans un autre domaine peut nous aider à ouvrir notre champ de conscience.

La quantité d’entrainement est une condition nécessaire pour les progrès, mais l’ouverture à d’autres domaines, disciplines, arts comme la musique, la danse, etc, en un mot la vie, nous paraît absolument incontournable pour une conscience et une compréhension holistique de l’Aïkido selon l’adage bien connu:

« Mens sana in corpore sano »

traduit de façon erronée en français par « un esprit sain dans un corps sain » à l’encontre de l’étymologie « men » (mental) comme nous le signalons régulièrement (cf: « Corps, Ame, Esprit« ).

Ne serait ce pas la définition de la culture? Et l’Aïkido en plus d’un art martial est une culture.

JMT

Retour sur le 29e séminaire

Le 29e séminaire s’est achevé il y a une dizaine de jours.
Que dire sinon que ce fut un succès tant dans la quantité que dans la qualité des participants. Le thème étudié (« 5 Principes, 1 secret ») avait placé la barre haute pour tous, que ce soit pour les anciens ou les jeunes pratiquants.

Concentration, joie et rigueur

Concentration, joie et rigueur

Pour les anciens, enseignants et autres cadres de l’Ecole, c’était une remise en question mais aussi un puzzle de recherche qui prend forme et au moins 20 ans de travail!
Pour les jeunes pratiquants, c’est placer un horizon, certes lointain, mais avec l’avantage de montrer un chemin direct en évitant les méandres des erreurs de jeunesse et une perte de temps.

Un grand merci à tous pour avoir su gérer et respecter une vie de groupe en particulier ceux qui découvraient pour la première fois le cadre de vie et ses règles d’harmonie.
Un hommage particulier à Den qui une fois de plus a su gérer l’intendance et la bonne humeur tel le Principe Yin de la Mère d’une loge de Compagnons du Tour de France.

Comprendre le Ki musubi et sa nature, c’est accéder à la compréhension des liens qui unissent l’homme dans sa structure tripartite avec l’autre et ce qui le dépasse.
Au delà de l’intérêt martial absolument nécessaire, Ki musubi est l’illustration des objectifs de l’Ecole Tenchi d’Aïkido, une Voie spirituelle par la Connaissance et l’Amour.
Un article reprendra en approfondissant l’enseignement oral de ces 4 jours et sera publié prochainement dans l’espace membre réservé aux participants.

L’année prochaine sera l’occasion de célébrer le 30e anniversaire de notre Ecole et de son séminaire d’étude de 4 jours à l’Ascension. D’abord institué dans le cadre d’une Abbaye réservée, c’est devenu le séminaire A B I (Aïkido, Budo, Iaïdo) organisé dans un Dojo privé.
Le thème est déjà trouvé mais, comme d’habitude sera annoncé officiellement le 25 décembre. Disons pour mettre l’eau à la bouche que ce sera la suite des thèmes Irimi, Ki no nagare, Ki musubi et Kokoro.
Nous conseillons vivement de retenir ce temps de recherche et de retraite d’ores et déjà.
A l’année prochaine!..

JMT

Un pour tous, pas tous bourrins

L’histoire se passe à la faculté durant un cours de psychiatrie.  Comme cela arrivait de temps en temps, du haut de l’amphithéâtre part un avion en papier qui plane en circonvolutions vers la table du conférencier. Sans se démonter, l’orateur fait une analyse de la psychologie de l’auteur de cette plaisanterie estudiantine.
il n’y eut plus jamais de lancer d’avion!

Cela pourrait être drôle de faire le même type d’analyse avec certains pratiquants de Budo qui jouent à la guerre et au Samouraï. Fervent partisan des soirées déguisées et autre bals masqués, il n’en reste pas moins que l’habit ne fait pas le moine. Porter un costume de guerrier féodal ou autre tenue de camouflage comme nous le voyons en stage multidisciplinaires peut prêter à sourire. Chez certains chasseurs du dimanche (pas tous), il y a probablement ce type de comportement.
N’a pas un mental de guerrier qui veut.
C’est pour cela que lorsqu’une guerre est déclarée, les hommes partent la fleur au fusil (« on sera de retour dans 8 jours! »), appellent leur maman sur le champ de bataille et défilent quelques années après en disant: « plus jamais çà! »
On joue au football, au tennis… (de l’anglais « desport »), on ne joue pas à la guerre!

Lire la suite +

Séminaire Ascension J-35

Comme si le temps n’allait pas assez vite, le hasard du calendrier fait que l’Ascension est très tôt cette année.
Nous sommes à une trentaine de jours du séminaire et pour des raisons de logistique et d’organisation, il n’y aura pas d’inscriptions après le 15 avril et à fortiori pendant le stage.
Merci de ne pas attendre la dernière minute!
Rappelons que cette année, nous approfondirons l’étude du Ki-musubi et de la nature de ce lien en mettant en lumière les secrets des Principes.

Affiche séminaire 2016

Affiche séminaire 2016

À quoi ça sert

À quoi ça sert de suivre une voie spirituelle puisque l’homme est toujours aussi pauvre en esprit.

A quoi ça sert de donner à manger à celui qui à faim puisqu’il a toujours aussi faim le lendemain.

A quoi ça sert de donner de l’argent à un pauvre puisqu’il sera toujours aussi pauvre.

A quoi ça sert d’étudier les arts martiaux face aux armes à feu.

A quoi ça sert de vouloir armer les citoyens car la violence engendre la violence.

A quoi ça sert de chercher le bonheur s’il est impermanent.

A quoi ça sert de parler puisque la parole est d’argent et que le silence est d’or.

Au delà de la logique,

De l’agir au non-agir,

De la réflexion à l’intuition,

Sans but, ni désir,

Ici et maintenant.

JMT

Les 6 couches d’énergie en Aïkido

L’Aïkido est plus qu’un art martial de défense et touche à la culture en général. Art énergétique par excellence, le monde moderne a tendance à évacuer le langage énergétique au profit d’un discours corporel et mécanique oubliant que la matière c’est de l’énergie. Même un Aïkido physique et musculaire reste de l’énergie.

Sans physique, point d’Aïkido! C’est la base.
Mais sans énergie mentale, point de subtilité!

Lire la suite +

Julien

L’année 2016 aura débuté sous de bons auspices au Dojo de Grimaud:

d’abord avec la remise de la ceinture noire et du hakama au nouveau promu, Frédéric Frache,

Frédéric revêtu par Laurent et Denis

Frédéric revêtu par Laurent et Denis

et la visite de Julien Laneyrie, instructeur au Dojo de Nicosie (Chypre), membre de l’Ecole Tenchi, expatrié professionnel depuis une dizaine d’années, qui a été nommé 2e Dan.

Julien, assis 2e à gauche

Julien, assis 2e à gauche

Toutes nos chaleureuses félicitations aux nouveaux promus.

Assemblée générale

L’Assemblée générale  de l’Ecole Tenchi d’Aïkido pour l’année 2015 aura lieu

Jeudi 21 janvier 2016 à 21h15

au Dojo des Blaquières de Grimaud après l’entrainement.

Tous les membres licenciés de l’Ecole y sont naturellement invités.

*

Ordre du jour:
Bilan moral
Bilan financier
Présentation du bureau
Renouvellement du bureau
Programme d’activités: stage, déplacements
Bilan du site
Perspectives
Questions diverses

Séminaire ABI 2016

Voici l’annonce du séminaire ABI 2016 qui aura pour thème:

« 5 PRINCIPES

1 SECRET » 

Après avoir étudié IRIMI (entrée dans l’Aïki), KI-NO-NAGARE (écoulement du Ki) et KI-MUSUBI (lien du Ki), ce séminaire va permettre d’approfondir la nature de ce lien, compréhension indispensable si l’on veut pénétrer le mystère de l’Aïki.

S’agirait-il des enseignements secrets confiés par Takeda Sokaku à cinq disciples dont Maître Ueshiba?

Les places étant limitées, il est fortement conseillé de s’inscrire le plus tôt possible.

Affiche séminaire 2016

Affiche séminaire 2016

L’ECOLE TENCHI d’AIKIDO

VOUS SOUHAITE AINSI QU’A TOUS CEUX QUI VOUS SONT CHERS

UN JOYEUX NOEL ET UNE BONNE ANNEE 2016

Frédéric Shodan

Nous l’attendions et c’est arrivé à l’approche de Noël. Frédéric a vu son travail, son assiduité et son mental récompensés. Il a su allier une bonne connaissance technique, une bonne présentation ainsi qu’un bon contrôle de son Ki.

Frédéric et son coach Laurent (photo Den)

Frédéric et son coach Laurent (photo Den)

Toutes nos félicitations au nouveau promu qui était  très ému pendant les longs applaudissements et les chaleureux témoignages d’affection qui ont suivi.

L'Aïkido, c'est l'amour! (photo Den)

L’Aïkido, c’est l’amour! (photo Den)

Nous lui souhaitons de continuer à progresser dans la Voie de l’Aïki.

JMT

Juste milieu

par Patrick Berge

Au tréfonds des sous-bois, au cœur de la pénombre

Où le soleil par traits sublime la poussière,

S’ouvre au-delà des âges, diffusant la lumière

Sur la feuille et l’écorce, sur la mousse et la pierre,

L’espace vide et pur de la clairière sans ombre.

Poème en 31 pieds

Le silence amène la transparence.
La transparence amène la lumière.
Abattre Ts’ing et restaurer Ming.
Restez tranquille…

Critique

Avoir l’esprit critique est une marque d’humilité si elle est dirigée vers soi.
L’esprit de critique envers les autres est une manifestation de l’égo car dire du mal de l’autre est une façon détournée de dire du bien de soi.

Les publications à l’index

Le site s’améliore. La recherche d’une publication est facilitée par un indexage:
-des articles,
-des histoires
-des souvenirs,
-des témoignages,
-et des Okudens.
Pour y accéder en page d’accueil, ouvrir le menu « publications », puis l’un des sous-menus (sauf « informations ») par exemple « articles ».
Dans la colonne de droite apparaissent:
-« index des publications »,
-« derniers articles »,
-« derniers commentaires ».

L’index des publications comprend les historiques sous forme de tableaux avec les titres en lien directe et les dates de création.

Bonne lecture et merci à Jon.

JMT

Corps, Ame, Esprit

Ce thème a fait l’objet d’un séminaire d’Aïkido dans le cadre de l’Abbaye Saint-Pierre de Canons il y a quelques années. Loin des aspects techniques habituels, il est cependant fondamental d’éveiller notre conscience et de comprendre pourquoi l’oeuvre de Maître Ueshiba est spirituelle et a transformé un homme de guerre en homme de paix. Encore faut-il s’entendre sur le sens des mots « esprit » et « spirituel ».

Lire la suite +

Réouverture des Dojos de l’Ecole Tenchi

Aïkidojo de Sainte Maxime: Mardi 8 septembre à 19h15.

Aïkidojo de Grimaud: Jeudi 10 septembre à 20h.

Aïkidojo de Cogolin: Lundi 14 septembre à 17h.

Aïkidojo de Ramatuelle: Mardi 15 septembre à 19h.

Aïki Den Zou: Jeudi 1er octobre à 10h.

Aïkidojo de Plan de la Tour: contacter Philippe Demure.

 

Forum des associations:

à Grimaud: samedi 5 septembre (les Blaquières)

à Sainte-Maxime: samedi 5 et Dimanche 6 septembre (les Bosquettes).

Ciel et Terre

« O homme, regarde-toi,

tu as en toi le Ciel et la Terre. »

Hildegarde de Bingen

Ramatuelle sur scène

Veni, vidi, vici.

La démonstration s’est bien passée.
Dans un cadre champêtre différent de l’année passée, nous avons pu présenter le Iaïdo Toho et l’Aïkido sur une scène installée au bord d’une restanque. Les conditions étaient plus compliquées: 20 Tatamis  juchés en hauteur ne permettant pas de sortir sinon c’était la chute 2 m plus bas!

Les acteurs applaudissent...

Les acteurs applaudissent…

... les spectateurs!

… les spectateurs!

Soyons positif, cela nous obligeait à concentrer notre travail et à rayonner notre Ki sur 360° (cf galerie photo).
Prochaine démonstration… à Etretat!

JMT

Démonstration à Ramatuelle

Comme l’année dernière, l’Ecole Tenchi sera présente à Ramatuelle dans le cadre du festival du cinéma et fera une démonstration de Iaido Toho et d’Aïkido vendredi 3 juillet à 20h30 (entrée libre).

IMG

Qui suis-je?

Je suis un poète qui récite des vers assis sur un âne.

Je suis un âne qui porte un poète récitant des vers comme l’âne portant des reliques.

Je suis un âne poète récitant des vers.

L'âne aux reliques

L’âne aux reliques

Saint-Martial 1 an après

Déjà un an que sous l’impulsion de Romaric, les Dojos de l’Ecole Tenchi se réunissent à cette date (ou presque) pour fêter la fin de la saison.

A cette occasion, nous avons pu renouveler nos félicitations aux derniers promus Jonathan et Marianne, 1er Dan, cette dernière arborant  avec élégance et non moins sans prestance son hakama ainsi que Romaric et Xavier qui se sont vus remettre selon une cérémonie traditionnelle le certificat de 4e Dan.

Remise du certificat de 4e Dan à Romaric... (photo Den)

Remise du certificat de 4e Dan à Romaric… (photo Den)

 

... et à Xavier (photo Den)

… et à Xavier (photo Den)

 

Encore toutes nos chaleureuses félicitations aux promus en leur souhaitant une longue carrière dans la joie de l’Aïkido.

JMT

Celou et l’Aïki sculpture

Le monde du cheval comprend le sport hippique c’est-à-dire les courses de chevaux (galop, trot, amble) et les sports équestres (saut d’obstacle, dressage, concours, endurance équestre).
Bien des qualités physiques et mentales requises permettent de rapprocher celles requises dans les arts martiaux (Bujutsu) sans compter les chutes qui peuvent être très graves sur un cheval au galop.

Lire la suite +

Des Dan et des Dan

Près d’une quarantaine de pratiquants se sont retrouvés pour le dernier stage inter-Dojos de la saison. Nous avons eu l’honneur et la joie d’avoir la visite de Pierre Mansart accompagné de représentants de la Fédération d’Aïkido Traditionnel.

A l’issue de ce stage, une session d’examens a eu lieu qui a permis de constater le très bon niveau des candidats dans le fond et dans la forme.

Félicitations à Marianne pour son 1er Dan,

Marianne très concentrée

Marianne très concentrée (photo Thomas Severe)

à Xavier pour son 4e Dan,

Xavier tout en puissance de Kokyu

Xavier tout en puissance de Kokyu (photo Thomas Severe)

et à Romaric pour son 4e Dan.

Romaric, le secret dans les mains?

Romaric, le secret dans les mains? (photo Thomas Severe)

L’Ecole Tenchi peut être légitimement fière de ses dignes représentants qui sont particulièrement qualifiés pour montrer le chemin à leurs cadets.

                          JMT

DVD Cabaret 2015

Incroyable mais vrai!

Le DVD « Cabaret 2015 » est sorti  10 jours après.

1 heure de spectacle qui mêle sketches, chansons, mime et danse!
I heure de spectacle fait par des amateurs au talent surprenant où l’improvisation est époustouflante.
La régie technique en progrès permet une nette amélioration pour les spectateurs et les vidéophiles.

Sérieux s’abstenir!

Marco Pinto et son cousin Manuel

Marco Pinto et son cousin Manuel

Programme:

1-Ouverture (Marianne et Mylène)

2-Marco Pinto et son cousin Manuel (Patrick et Xavier)

3-L’Aïkido ésotérique (Denis et Maëva)

4-Extraits de poème de Lao-Tseu (Rafaël)

5-Le télégramme (Den et Jean-Marie)

6-Le lac des cygnes revisité par un verre de lampe (Fred)

7-L’arme fatale (Romaric)

8-L’enfant au piano (Jean-Marie)

9-Micheline et Maïté: recette du Uke à l’armagnac (Rafaël, Fabien et Christian)

10-Emmène moi (Richard et Olivier)

11-Le mime au ballon (Laurent)

12-Face de bouc (Olivier et Christian)

13-Sweet home Alabama (Olivier, Xavier et Fabien)

 

Le DVD est disponible au prix de 20€ et est à commander à ecoletenchiaikido@gmail.com

Jour J

Dans une heure, nous serons à pied d’oeuvre pour la 28e édition.

Nous sommes ravis de compter sur les fidèles et nous réjouissons d’accueillir des nouveaux visages.

Nous tenons à exprimer notre gratitude aux familles, conjoints et enfants des Adeptes qui leur permettent de pratiquer leur passion. Sans leur participation active, l’Aïkido dans la durée ne serait pas possible.

Bon week-end de l’Ascension à tous et bon séminaire.

JMT

Mystification ou décadence?

Tsun Tseu l’avait bien expliqué: dans l’art de la guerre, tous les moyens sont bons pour tromper l’ennemi que ce soit la ruse, la tromperie ou la manipulation. Mystifier l’autre par une attitude physique, psychologique, en s’aidant de l’environnement ainsi que pratiquait Musashi Miyamoto en arrivant très en retard dans ses duels, en se mettant dos au soleil…est de bonne guerre, c’est le cas de le dire .

Lire la suite +

ABI J-30

Le 28e séminaire de l’Ascension arrive à grands pas.

Le thème choisi « Ki Musubi » est original, peu enseigné et … passionnant. C’est à la fois le lien entre Uke et Nage et le lien entre Irimi et Ki no Nagare, deux thèmes qui ont fait l’objet d’un séminaire en 2012 et 2014.

 

Affiche séminaire 2015

Affiche séminaire 2015

 

N’attendez pas la dernière minute si vous voulez profiter de ce moment privilégié dans un lieu privilégié, un vrai Dojo, sans oublier la grande fête du samedi soir sous forme d’un cabaret où chacun peut montrer ses talents.

JMT

 

 

Jonathan shodan

Un dimanche pluvieux mais un dimanche heureux qui a vu un stage inter Dojos à Ramatuelle réunissant plus d’une quarantaine de pratiquants dans ce magnifique Dojo. Pierre Mansart accompagné d’une délégation du Pradet nous a fait l’honneur de se joindre à nous.

AF1A5094

Un beau plateau! (photo Stéphane Lagon)

A l’issue de ce stage, Jonathan Lion a été promu 1er Dan après un examen très brillant où la précision et la rigueur n’avaient d’égal que l’esthétique.

Jon et Denis (photo Den)

Jon attaqué par Benoit (photo Den)

 

Outre le nouveau membre de la famille des ceintures noires, félicitons Romaric qui a été  un parfait examinateur et lui a permis d’arriver à ce stade en lui mettant le pied à l’étrier.

Sous les applaudissements de la "famille Tenchi" (photo Den)

Sous les applaudissements de la « famille Tenchi » (photo Den)

 

Mais un bon candidat ne saurait être accompli et se réaliser sans un bon partenaire et le soutien de toute l’Ecole. En cela, Denis s’est révélé un parfait « coach » dévoué et exigeant. Après le « Uke de l’année », serait-il en lice pour le « coach de l’année »?
Jon et Denis. Qui est le plus heureux? (photo Den)

Jon et Denis. Qui est le plus heureux? (photo Den)

JMT

Stage Iaïdo Toho

Patrick Berge dirigera un  stage de Iaïdo Toho Dimanche 29 Mars à Ramatuelle de 9h à 12h.
Ouvert à tous, ce stage est recommandé pour la discipline en elle-même et comme préparation au séminaire de Mai 2015.

1 cerveau, 2 hémisphères, 3 centres

Rappelons succinctement et schématiquement quelques notions.

L’encéphale comprend tout ce qui est contenu dans la boite crânienne et est composé pour résumer:
-du cerveau,
-du cervelet (responsable de la coordination des mouvements du corps),
-et du tronc cérébral (responsable du contrôle de l’activité cardiaque et pulmonaire).

Lire la suite +

Indépendance

Chaque articulation doit être indépendante et pouvoir être dissociée d’une articulation voisine par exemple les doigts et le poignet, le poignet et le coude comme dans l’école du mime.
Cette indépendance doit pouvoir se réaliser latéralement par exemple les pieds en ski, les mains en musique et … en Aïkido.

Lire la suite +

Reï

par Patrick Berge

La vie est un échange, un partage. Chaque chose, chaque être, minéral, animal ou végétal a sa raison d’exister; et là où il est, tel qu’il est, il reçoit de tout ce qui l’entoure tout autant qu’il émet, il prend tout autant qu’il donne.

Un nouveau pratiquant d’Aïkido reçoit et apprend de son enseignant, mais aussi de tout son club, et en même temps il donne. Il donne par sa seule présence, par sa spécificité, par le temps qu’il consacre à la pratique, par l’attention et la concentration, par l’assiduité et l’effort, par le respect et l’humilité. Et il en est de même pour chaque pratiquant à tous les niveaux, des plus jeunes pousses aux plus vieilles barbes.

Lire la suite +

Leçon de bâton

Ce n’est pas tout à fait une velléité animale telle qu’elles sont enseignées dans le Wushu (encore que), mais il y a un enseignement à en tirer.

Lire la suite +

Cercles vertueux

par Patrick Berge
L’étymologie est la recherche de l’origine et du parcours historique du sens des mots. Le mot étymologie vient  lui-même d’une locution grecque signifiant recherche du vrai ; tout un programme!

Caviar

Qui a gouté au caviar trouve bien fade les oeufs de lompe!

Rencontre au Pradet

Pierre Mansart est un pratiquant d’Aïkido qui nous avait fait l’honneur de nous visiter lors d’un stage réunissant les Dojos de l’Ecole Tenchi. Appartenant à la Fédération d’Aïkido Traditionnel, il fait partie des rares pour qui le concept Aïki n’est pas simplement théorique et il n’hésite pas à organiser des rencontres entre les différents organismes, fédérations, écoles et autres associations.

Lire la suite +

Ikeda Hiroshi

Nous avions conseillé Ikeda Hiroshi l’an passé aux cadres techniques de notre Ecole. Expert installé aux USA depuis 1976, il commença l’Aïkido en 1968. Formé par Saotome Mitsugi et considéré comme son successeur, c’est lui qui dirige le stage au Vigan en août ainsi que des stages internationaux en Europe.

Ikeda Hiroshi

Ikeda Hiroshi

Sous l’impulsion de Xavier, nous étions 12 à avoir fait tout ou partie des 3 jours de stage de Nice qui s’est déroulé du 30 janvier au 1er février.

De gauche à droite: Den, Christian, Xavier, Olivier, Denis, Laurent, Colette, Romaric, JMT.Manque Clara et Patrick (photo X)

De gauche à droite: Den, Christian, Xavier, Olivier, Denis, Laurent, Colette, Romaric, JMT.
Manquent Clara et Patrick (photo X).

Résumons l’intérêt de son travail:
-Rompre l’équilibre d’Uke à l’instant du contact avant même tout déplacement. C’est le B A BA du principe Aïki.
-Percevoir le Ki d’Uke.
-Transmettre le Ki dans son aspect vibratoire jusqu’au centre d’Uke.
Ces trois points sont supportés par un relâchement musculaire total ce qui permet le placement du Ki au niveau le plus interne, c’est-à-dire l’os.

C’est un Aïkido subtil qui tend vers l’invisible. C’est l’Aïkido mésotérique qui peut déboucher sur un domaine passionnant mais à risque si le domaine spirituel est occulté…

JMT

Naissance et mort

Souviens-toi qu’au moment de ta naissance, tout le monde autour de toi était dans la joie et toi dans les pleurs.
Vis de manière qu’au moment de ta mort, tout le monde soit dans les pleurs et toi dans la joie.

Jeux de main

Etre centré revient à contrôler la périphérie.
Contrôler la périphérie revient à être centré.

Comme nous l’avons vu avec l’étude du Ma-aï, la connaissance du Centre entraine la maitrise de notre sphère ou bulle énergétique, laquelle sphère est liée à nos mains, prolongement de nos avant-bras eux-mêmes prolongement de nos bras, eux-mêmes prolongement… pour arriver au Centre.

La main est donc un outil capital, lien à la fois anatomique et mental donc lien énergétique.
En parlant de main, nous devrions détailler en analysant le travail des doigts comme nous l’avions fait il y a une quinzaine d’années en consacrant le premier séminaire à thème de 4 jours… au pouce!
Nous reviendrons ultérieurement sur une analyse approfondie et nous limiterons pour le moment à une présentation succincte de la main dans son ensemble.

Lire la suite +

Newsletter

Le site améliore sa communication grâce à une newsletter à laquelle vous pouvez vous inscrire très simplement en cliquant sur l’onglet en haut, à droite de la page d’accueil.
Vous recevrez un mail avec demande de confirmation afin d’éviter toute erreur d’adressage.
Cette lettre paraîtra chaque vendredi en cas de nouvelles parutions d’articles (les parutions de galeries photos ne sont pas concernées).
Bonne lecture!

Assemblée générale

L’Assemblée générale  de l’Ecole Tenchi d’Aïkido pour l’année 2014 aura lieu

Jeudi 29 janvier à 21h15

au Dojo des Blaquières de Grimaud après l’entrainement.

*

Tous les membres licenciés de l’Ecole y sont naturellement invités.

*

Ordre du jour:

Bilan financier
Bilan moral
Programme d’activités
Bilan du site
Perspectives
Questions diverses

Penser, pensées, nous pensons…

par Clara Berge

Les dernières découvertes parues dans la revue scientifique Plos One démontrent la transmission consciente d’informations entre des cerveaux humains…

La télépathie serait donc prouvée scientifiquement.

Alors les questions se posent:

Nos pensées ont elles une nature propre? D’où viennent-elles ?

Lire la suite +

Séminaire ABI 2015

Voici l’annonce du séminaire ABI 2015 qui aura pour thème « KI-MUSUBI » (les liens du KI)

Après avoir étudié IRIMI (entrée dans l’Aïki) et KI-NO-NAGARE, il manquait l’étape intermédiaire, KI-MUSUBI, c’est-à-dire le lien qui permet de nouer le Ki de Nage et d’Uke.

Cette capture est un préalable incontournable si l’on veut s’affranchir des inégalités physiques, guider le Ki et aborder le secret de l’Aïki.

 

Affiche séminaire 2015

Affiche séminaire 2015

 

L’ECOLE TENCHI d’AIKIDO

VOUS SOUHAITE AINSI QU’A TOUS CEUX QUI VOUS SONT CHERS

UN JOYEUX NOEL ET UNE BONNE ANNEE 2015

 

 

Ma-aï

L’homme est assimilé à une sphère dont le centre est au niveau du Centre Terre, Hara, ou point unique sous le nombril et dont la périphérie est donné par les extrémités des membres.

L'homme de Vitruve de Léonard de Vinci

L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci

L’Aïkido est un art martial de défense caractérisé par la distance (Ma-aï) qui sépare et réunit les acteurs. Cette distance correspond classiquement à la longueur des deux membres supérieurs en contact par les poignets. Lorsque les sphères de Nage et Uke deviennent tangentes, le mouvement Aïki peut commencer, d’où la définition de l’Aïkido comme l’art de l’action tangentielle.

Lire la suite +

Y a-t-il un pilote dans l’avion?

par Olivier Girod

 

Pilote: « Hello tour de contrôle, ici le pilote, je ne sais pas où je vais, je n’ai plus d’instruments, au secours ».

Tour de contrôle: « regarde où tu vas ».

Dans notre pratique de l’Aïkido, c’est pareil, le regard et surtout sa direction influent sur la continuité du mouvement, quelques petits points mais d’importances extrêmes.

Lire la suite +

Hommage

par Patrice Le Pihive

A l’occasion du récent stage de Sainte-Maxime, nous avons eu le plaisir d’avoir la visite de Patrice Le Pihive. Membre de l’Ecole Tenchi d’Aïkido de 1993 à 2010, il a choisi de poursuivre son parcours sous d’autres cieux. Il nous fait l’amitié de l’article suivant que nous reproduisons tel quel.

« Il me semble que l’Aïkido ne consiste pas à se débarasser le plus vite possible d’un adversaire en lui imposant une technique et une chute brutale.

Lire la suite +

Retour sur le stage avec Ikeda Hiroshi Août 2014

par Romaric Izzo

On arrive 

Nous voilà Laurent, Xavier et moi au stage du Vigan, dirigé par Ikeda Sensei.

Ikeda Hiroshi débute l’Aïkido en 1968 à l’université de Kokugakuin à Tokyo.

C’est en 1976 qu’il rejoint aux Etats-Unis Saotome Sensei dont il devient l’Uchi-deshi.

Le Boulder Aïkikaï  voit alors le jour en 1980 sous le cadre de l’Aïkido school of Ueshiba.

Depuis Ikeda Sensei dirige des stages en Europe, aux USA et il est le successeur de Saotome Sensei.

Lire la suite +

Irimi, entrée dans l’Aïki

Dans les années 30, époque de l’Aïki-Budo et du Noma Dojo, Maître Ueshiba enseignait que l’Aïkido c’était 90% Irimi et Atemi.

Irimi et atemi

Irimi et Atemi

L’Atemi mérite et fera l’objet d’une étude à part entière.

Lire la suite +

La vérité

Même une pendule arrêtée dit la vérité deux fois par jour.

L’égoïsme

Un égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi!

Fumer m’a tuer

Une récente enquête d’investigation à la télévision mettait en lumière l’action des cigarettiers alors que chaque année, le tabac est responsable de 73000 morts en France.
La question de santé publique est un enjeu capital sur le plan humain, moral et bien sûr économique. A travers ce reportage très significatif, on comprenait les luttes d’influence, de pouvoir et… de corruption. S’il n’est pas de notre propos de défosser la responsabilité des lobbies, il est cependant surprenant de constater comment les pouvoirs publics utilisent la politique de Pilate et se lavent les mains dans l’eau de l’innocence.

Lire la suite +

La santé et l’Aïkido

Voilà un sujet qui nous intéresse au plus au point, on se demande bien pourquoi!

La sagesse populaire prétend que la santé est le bien le plus précieux et quand on a la chance de pratiquer un art martial comme l’Aïkido, voire d’être passionné, il est logique de se poser des questions, de comprendre les interactions entre ces deux domaines et de mettre en lumière les influences réciproques.

Lire la suite +

La survie, un art martial à part entière

L’Ecole Tenchi d’Aïkido peut s’enorgueillir d’avoir en son sein des artistes, des sujets atypiques et même des phénomènes!
Romaric Izzo est en soi tout cela à la fois.
Bassiste, chanteur avec une belle voix, Instructeur d’Aïkido et Adepte de Iaïdo Toho, il est aussi instructeur et spécialiste reconnu de survie.
Au cours de multiples et longs séjours aux Etats-Unis, il a été formé aux techniques de  survie de la tradition apache par Tom Brown Jr (cf. bibliographie) pour devenir à son tour instructeur de l’Ecole américaine avant de créer son Ecole en France.

Lire la suite +

Jean-Pierre Paillard (1929-2010)

Jean-Pierre était un ami que nous aimions beaucoup et pour lequel nous avions du respect et de l’admiration.
Nous avions fait sa connaissance à Fribourg en 1972 lors du premier congrès et stage de l’Union Européenne d’Aïkido (UEA) dont il était le représentant pour la Suisse.

C’était un artiste complet déjà sur le plan martial avec le Judo où il avait assumé le poste d’entraineur de l’équipe suisse et  détenait le grade de 7e Dan. Il était aussi 6e Dan d’Aïkido et avait une grande expérience en Jiu-jitsu et Aïki-jitsu.

Lire la suite +

Jean-Daniel Cauhépé (1933-2013)

Il y a un an disparaissait Jean-Daniel Cauhépé. Comme nous l’avons écrit par ailleurs, nous le considérions comme un grand frère car il avait commencé l’étude de la Voie bien avant nous et l’avait poursuivie toute sa vie.

Nous fîmes sa connaissance en 1970 au stage de Marseille organisé par la Fédération Française d’Aïkido (FFAD) durant une semaine. Nous avions été prévenu avec trois critères qui nous interpelèrent:
« Il a un Ki extraordinaire.
C’est un cherchant, (c’est-à-dire un chercheur spirituel).
Il est théâtral ».
Les renseignements s’avérèrent justes et n’étaient pas pour nous déplaire!
Etait-ce l’amorce ou l’annonce d’un lien, toujours est-il que nous fumes appelé comme Uke, et c’est là que nous fûmes secoué!

Mais faisons un retour en arrière.

Né en 1933, fils d’un Professeur de médecine, père de la stomatologie française, Jean-Daniel (JD) fit la guerre d’Algérie comme officier parachutiste.
C’était un guerrier!
Son boulot était de « détruire un nid de mitrailleuse » et le destin voulut que les balles sifflaient près de lui fauchant ses hommes et le laissant indemne.

On peut supposer que sa maitrise de la mort, une des qualités du Hara date de cette époque.

Il commença les arts martiaux par le Judo puis l’Aïkido avec son frère Yves devenant les premiers élèves d’André Noquet à son retour du Japon en 1958.

En plus d’être un guerrier au regard tranchant comme l’acier et au Kiaï terrible (les anecdotes sont impressionnantes), c’était un homme très cultivé ayant posé très tôt une recherche analytique qui sera à la base des publications suite aux synthèses en coopération avec A. Kuang. Homme de laboratoire plus qu’enseignant désirant partager, nous étions un peu ses « éprouvettes » grâce auxquelles il faisait ses expériences!
C’était déjà le cas lors de notre première rencontre où comme nous le disions, nous fûmes choisi comme Uke.
Les attaques ne lui convenaient pas du tout. Trop jeune et surtout trop tendre!

« Ah, la banane! »

Tout le monde fut choqué (cela nous fut rapporté) et nous aussi!

Mais non, ce n’était pas une insulte mais une motivation pour exciter Uke.

« Attrape la banane! »

Ah bon, fallait le dire. S’il n’y a que cela pour lui faire plaisir, alors allons-y!

"Attrape la banane!"

« Attrape la banane! » (Marselle 1970)

Et là, le gentil Uke va devenir « méchant », hyper-yang type félin.
De cette expérience de dressage, nous garderons cette habitude au point d’être responsable d’accidents malheureux et regrettables lors d’examens sur des candidats qui n’avaient pas été dressés « la botte sur la tête ».
Ce qui nous attirait chez lui, ce n’est pas tant le technicien que l’artiste toujours dans la créativité et l’innovation. Il fut très tôt influencé par Tohei Koichi au point de ne pas retrouver l’influence de son  professeur comme c’est généralement le cas.  Ce n’était pas un artisan mais vraiment un artiste libre qui créait son Aïkido.

La rencontre en 1978 avec Tohei Koichi qui démontrait un Aïkido subtil plus les problèmes chroniques de fédération amenèrent la création d’un nouveau groupement (FFKA) avec comme référence le Ki et l’Aïkido de l’ancien chef instructeur de l’Aïkikai.
Hélas, une direction technique bicéphale n’est pas l’idéal et cette jeune fédération ne put résister aux pressions internes. Etait ce la seule raison? Certainement pas. Toujours est-il que nous nous retrouvâmes « orphelin » et comme il n’était pas question de retourner dans une autre fédération attirée par nos cotisations et sans aucune reconnaissance, le principe d’une Ecole autonome s’imposait.

C’est ainsi que naquit l‘Ecole Tenchi d’Aïkido en 1987, Ecole composée de Dojos semi-autonomes et sans directeur technique, mais ouvert à toute personnalité dont JD en particulier. Comme il n’était pas question d’être incorrecte, la droiture imposait de lui annoncer cette naissance lors d’un dîner… Sur le coup, nous fumes déçu par sa réaction mitigée, réaction que nous pûmes mieux comprendre des années plus tard en apprenant qu’il avait fondé son Ecole en …1986 avec notre ami Christian Laurenti. Le fait de ne pas avoir été invité à faire parti de ce groupe vu nos liens n’était pas un problème, mais le secret de cette création à l’origine et à posteriori resta surprenant.

Chacun est libre et maître de ses choix comme dans l’histoire de sagesse suivante:

« Un sage méditait au bord d’un ruisseau lorsqu’un scorpion entreprit de traverser le courant d’eau. Le voyant en difficulté et sur le point de se noyer, le sage le prit et le déposa mais ce faisant, le scorpion le piqua. Celui-ci, têtu, entreprit une nouvelle traversée et à nouveau commençait à se noyer quand le sage le sauva. Mais le scorpion le piqua encore. Un spectateur qui avait assisté à la scène s’exclama:
Pourquoi vous obstinez-vous à le sauver puisqu’il vous pique?
Et le sage répondit:
Sa nature est ainsi…
Si ma nature est bonne, pourquoi voulez-vous que je la change »?

Fidèles à nos principes, cela ne nous empêcha pas d’inviter JD en stage,

En stage à Gogolin (1993)

En stage à Cogolin (1993)

 

en séminaire à l’Abbaye en 1994,

En séminaire de 4 jours à l'Abbaye (1994)

En séminaire de 4 jours à l’Abbaye (1994)

et à l’occasion du 20e anniversaire en 2007 où différentes figures qui nous accompagnèrent  au long de notre cheminement, nous firent la surprise de répondre à l’invitation « secrète » de Den.

A l'Abbaye pour le 2Oe anniversaire de l'Ecole Tenchi d'Aïkido

A l’Abbaye pour le 20e anniversaire de l’Ecole Tenchi d’Aïkido (2007)
A gauche de JD, Igor Vassilieff qui fut le Président de la FFKA en 1978

 

Nous avons déjà expliqué pourquoi le principe d’une Ecole était préférable à une organisation lourde et multicentrée. Plus une structure administrative et relationnelle devient complexe, plus elle devient fragile. Nous ne pouvons donc qu’adhérer et encourager les initiatives de type Ecole autonome. Le principe Aïki est déjà difficile à réaliser pour l’individu mais pour  un groupement, cela devient mission impossible!

Au-delà des organisations, des stages mémorables nous réunissaient comme à Trets (1982), mais surtout des soirées où ses talents de danseur s’exprimaient au grand jour (ou plutôt la nuit!).

Son déplacement « secret » en 1983 pour rencontrer Tohei Koichi en Italie ne fut pas un succès. Nous ne nous étendrons pas sur les raisons; disons simplement que la recherche du vide  en Aïkido ne veut pas dire faire le vide autour de soi! Nous en ferons nous-même l’expérience 4 ans plus tard avec un entourage qui veut garder jalousement son sensei pour lui.
Etre maître en Aîkido est une chose, être maître dans la vie en est une autre!
Si une lanterne allumée brille plus facilement entourée de lanternes éteintes, la transmission de la lumière ne pourra pas se faire!
On comprend dès lors pourquoi l’influence de Tohei Koichi resta limitée en France et en Europe.

Ces liens qui n’arrivent pas à se nouer engendrent un point positif. Le chercheur reste un loup solitaire et il ne doit compter que sur lui pour avancer. C’était le cas de JD qui avait dépassé les influences des experts rencontrés pour s’approprier « son Aïkido » (transmission traditionnelle Shu Ha Ri).

Nous ne parlerons pas de l’homme en dehors de l’Aïkido étant du domaine privé. Les 18 derniers mois de sa vie furent à la fois très douloureux et à la fois très riche d’évolution spirituelle. Son épouse l’accompagna avec un dévouement extraordinaire de tous les instants digne d’admiration.

Même avec une pédagogie particulière, c’était un homme de transmission…de Ki.
C’est ce qui nous a séduit.
C’est ce que nous avons reçu.
C’est pourquoi nous lui en sommes reconnaissant.

Et même si tu ne danses pas sur les nuages,

Merci l’artiste!

JMT

Les 3 coups à Ramatuelle

Dans le cadre de « Ramatuelle fait son cinéma », la 4e édition avait pour thème les arts d’Asie et en cette occasion, l’Ecole Tenchi d’Aïkido avait l’honneur de présenter le Iaïdo Toho et l’Aïkido.

En ce samedi 5 juillet,  6 artistes martiaux ont pu goûter la joie de démontrer leur savoir-faire sur la scène prestigieuse du Théâtre de verdure qui accueillent en été les célèbres festivals de musique et de théâtre.

Lire la suite +

Saint-Martial

« Je suis fier de l’Ecole Tenchi d’Aïkido.

C’est une joie, un bonheur et un honneur que d’être à vos côtés pour avancer sur la Voie de l’Aïki ».

Telles ont été les paroles prononcées à la fin de cet entrainement particulier de fin de saison le jour de la Saint-Martial (!) car un sympathique complot initié par Romaric et relayé par le bouche à oreille avait sonné le rassemblement des pratiquants de tous les Dojos et leurs instructeurs, des plus jeunes aux « glorieux anciens » (Serge, Philippe, Patrick, Christian).

Lire la suite +

Patrick Berge: 5e Dan

L’Ecole Tenchi d’Aïkido est heureuse d’honorer un ancien en la personne de Patrick Berge.
Fondateur et instructeur de l’Aïki-Dojo de Ramatuelle, Patrick a reçu le 5e Dan lors du stage trimestriel qui réunissait les Dojos de l’Ecole.

Stage Grimaud 22/6/14-22

Remise du certificat de 5e Dan (photo Den)

 

Ce grade témoigne non seulement un niveau technique mais aussi des qualités mentales, des valeurs et une recherche interne qui en fait une référence pour les pratiquants ayant la chance de le suivre.

Les stagiaires autour de Patrick Berge (3e à partir de la droite, photo Marianne)

Les stagiaires autour de Patrick Berge (3e à partir de la droite, photo Mariane)

Toutes nos félicitations au nouveau promu en attendant la suite de ce beau parcours.

JMT

ABI 2014: un grand cru

Le 27e séminaire s’est donc déroulé pendant les 4 jours du pont de l’Ascension. N’ayons pas peur de prétendre que ce fut un grand succès, pas tant sur le nombre de pratiquants mais sur la qualité et surtout les indéniables progrès réalisés.
Remercions tous ceux qui ont permis une organisation, une installation des équipements et un confort de pratique, d’intendance et de réjouissance.
Hommage à tous les participants qui ont oeuvré à tout moment de façon spontanée et efficace pour que la vie commune soit légère au point que la mise en ordre lors du dernier soir passa inaperçue.

Lire la suite +

Graine, racine, feuille et fleur

Une graine,
Une racine,
Une feuille,
Une fleur,
Le mouvement de la vie,
Le mouvement du KI,
KOKYU.

J-8

Nous sommes à 8 jours du Séminaire ABI qui se déroulera pendant les 4 jours de l’Ascension.
Déjà la 27e édition, et nous sommes heureux de voir les anciens toujours fidèles qui continuent à progresser et les nouvelles générations prometteuses.

Comme nous l’avons déjà écrit, les progrès ne sont pas seulement liés au temps de pratique, mais aussi à la qualité de pratique, à notre ouverture, au don de soi et c’est pour cela qu’un séminaire n’est pas qu’un simple stage. En plus du thème, du temps de pratique plus intense, il y a le temps de vie commune du matin au soir où l’apprentissage voire l’expérience de l’Aïki peut se faire. C’est pour cela que les horaires sont permanents et impliquent que tout acte de la vie peut et doit être Aïki.

C’est un peu notre manière d’être  » Uchi-deshi » (disciple interne), non pas d’un Maître mais de l’Aïkido.

affiche_s_minaire_2014_

Prière indienne

Comme nous l’avons déjà évoqué, les Budo en général et l’Aïkido en particulier nous enseignent le mystère de la vie c’est-à-dire  naitre, vivre et mourir (cf l’enseignement de Takuan).
Voici une prière amérindienne qui illustre magnifiquement cet idéal et que nous dédions à nos chers disparus…et à ceux qui restent!

L'oiseau, symbole de l'esprit

L’oiseau, symbole de l’Esprit

Lire la suite +

Gloria in excelcis Sensei

L’Aïkido est un art de paix, d’harmonie, d’amour ainsi que l’enseignait Maître Ueshiba qui avait transformé les arts guerriers en art pour réconcilier les contraires.

C’est la théorie… et puis il y a la pratique qui contre-dit, avec le désir à peine voilé de planter le partenaire sur les lombaires, les cervicales voire la tête.
Faire mal pour assouvir un désir de puissance et de domination, c’est au moins un transfert d’agressivité et au plus de la perversion ou du sadisme!

Lire la suite +

Bientôt le séminaire ABI

Comme déjà annoncé, le séminaire ABI 2014 aura lieu du 29 Mai au 1er Juin (Ascension).

L'Ecole Tenchi en séminaire

L’Ecole Tenchi en séminaire

Le thème de ces 4 jours de travail sera KI-NO-NAGARE (Ecoulement et conduite du KI) .

Après avoir étudié la relation Main-Coeur l’année dernière, le thème de cette année en sera la suite. Touts les pratiquants ont du KI naturellement mais sa mise en mouvement n’est pas toujours judicieuse. L’étude de certains principes ou règles permettront d’approfondir notre recherche de l’AÏKI.

Mouiller le Keikogi,le soleil fera le reste!

Mouiller le Keikogi,
le soleil fera le reste!

Ouvert à tous,
Les anciens passeront d’un Aïkido de moins en moins physique à un Aïkido de plus en plus énergétique.
Les jeunes pratiquants gagneront du temps en éliminant le travail en force.

début du séminaire le 29/05 à 8h

fin du séminaire le 1/06 à 20 h

IAIDO-TOHO (8h30-9h30), AIKIDO (9H30-11h30,16h-18h), AIKI-JO, AIKI-KEN(15h-16h), MONDO (soirées), MOKUZO

samedi 31/05: soirée de gala: cabaret

Stage : 340 €  (repas du midi et du soir compris, sauf boissons), 390 € non membres

Inscription ferme et définitive jusqu’au 30 Avril : 06 09 06 36 73 ou ecoletenchiaikido@gmail.com

NB: places limitées

 

affiche séminaire ABI 2014

affiche séminaire ABI 2014

Quels progrès, quels objectifs?

Nous vivons dans un monde de l’avoir et de consommation. L’Aïkido n’échappe pas à cette règle et est pratiqué majoritairement comme un loisir et comme tout loisir, il passe après les obligations de la vie moderne: famille, profession, amis, vie sociale et tous les engagements…

Un pratiquant de base consacrera en moyenne 3 heures par semaine plus quelques heures par mois s’il fait un stage, plus quelques heures l’été éventuellement. Sachant que les périodes de vacances scolaires dans l’année (surtout l’été) voient la plupart du temps les Dojos fermés, il reste 9 mois de pratique. Un rapide calcul montre qu’en 3 ans, le pratiquant totalisera 240 heures, temps au bout duquel, s’il est moyennement doué (!?), il sera 1er Dan!

Lire la suite +

L’esprit de l’Aïki-Do (3e partie)

par Pierrre Warcollier

Voici la suite et fin de l’article paru dans la revue « Les cahiers du Budo », publication du Budo-club de La Varenne-Saint-Maur, n°3, décembre 1965.
Nous avons respecté strictement l’écriture et l’orthographe du texte original.

Cette série d’articles ont été écrits en 1965, soit 3 ans avant un séjour au Japon. La rencontre avec O Sensei et une personnalité japonaise a permis des confidences pour ne pas dire des révélations sur le « voyage spirituel » de Maître Ueshiba. Nous conseillons pour en savoir plus la lecture de l’ouvrage de l’auteur: « Aïkido l’esprit des techniques. L’expérience spirituelle de Maître Morihei Uyeshiba son créateur » (cf bibliographie).

3e partie: LES SOURCES

     Au IVe siècle après J.C. les lettrés Coréens ont introduit au Japon les Classiques chinois, et les notions archaïques que nous avons rappelées dans le numéro précédent furent explicitées de plus en plus par les Maîtres Chinois Taoïstes et Confucéens.

Lire la suite +

L’esprit de l’Aïki-Do (2e partie)

par Pierrre Warcollier

Voici la suite de l’article paru dans la revue « Les cahiers du Budo », publication du Budo-club de La Varenne-Saint-Maur, n° 2, novembre 1965.
Nous avons respecté strictement l’écriture et l’orthographe du texte original.

Ce 2e article est plus « universitaire », mais présente un intérêt pour ceux qui veulent aller plus loin dans les « secrets » d’un art martial culturel créé par un homme cultivé.

2e partie: LA NOTION DE DO

     Des idées naturalistes très anciennes, suscitées par la contemplation de la nature, président aux conceptions philosophiques et aux applications artistiques traditionnelles des Chinois et des Japonais.

Lire la suite +

L’esprit de l’Aïki-Do (1ère partie)

par Pierrre Warcollier

Voici un article paru dans la revue « Les cahiers du Budo », publication du Budo-club de La Varenne-Saint-Maur, n°1, octobre 1965.
Nous avons respecté strictement l’écriture et l’orthographe du texte original.

Cet article présente un Abe Tadashi au comportement plus conforme avec l’image d’un Sensei, bien différent des témoignages d’extrémisme voire de fanatisme que nous avons rapportés. Comme quoi, on peut être expert et ne rien maitriser dans sa vie d’homme.

1ère partie: LE PRESENT ET LE RETOUR AUX SOURCES

       Ce matin là après une séance d’entrainement, Maître Tadashi ABE avait prié deux gradés, ceintures noires « deuxième dan » d’Aïki-Do, de venir chez lui. Assis et silencieux, tous deux attendaient quelque chose. Il y avait le petit jardin devant les fenêtres, un très grand silence dans la pièce, un peu de cérémonial dans les attitudes et une très grande dignité. Cela se prolongea le temps qu’il fallait selon le Maître.

Lire la suite +

Abe Tadashi (1926-1984)

Personnage clef du développement de l’Aïkido en France, Abe Tadashi présente une personnalité très particulière dans le monde des arts martiaux.

Nous ne l’avons pas connu, aussi ferons-nous appel aux témoignages de ses élèves comme Pierre Warcollier et ses fils Alain et Jean-Pierre.

Il est né en 1926, issu d’une riche famille dont le père, homme d’affaires et élève de Maître Ueshiba, participe au financement du Kobukan Dojo.

Tadashi débutera l’Aïkido à l’âge de 16 ans en 1942 et deviendra Uchi-deshi à Iwama. Notons que 1942 correspond à la deuxième expérience spirituelle d’O Sensei.
Il sera nommé 6e Dan en 1952.

Il n’échappe pas à la situation de guerre où même les enfants sont amenés à participer jusqu’au bout. Officier de marine, il sera enrôlé (manipulé?) comme Kamikaze sur les fameux Kaiten (traduction: « Départ pour le ciel »), torpilles transformées en sous-marin avec une tonne et demi d’explosifs qui furent un échec pour le Japon. il sera épargné par l’arrêt de la guerre.

En 1952, Maître Ueshiba l’envoie en France un an après la visite de Mochizuki Minoru (1907-2003).

Mochizuki Minoru

Mochizuki Minoru

Il a 26 ans, étudie le droit et introduit l’Aïkido grâce à Kawaishi Mikinosuke (1899-1969) le « père » du Judo en France.

Kawaishi Mikonosuke

Kawaishi Mikinosuke

Sur ses conseils, il mettra au point une codification française (cf bibliographie).

Irimi-nage par Abe Tadashi

Irimi-nage par Abe Tadashi

Il développera l’Aïkido en France et en Europe jusqu’à son retour en 1960.

Objectif: efficacité!

Objectif: efficacité!

La pratique d’Abe correspond à la période d’évolution symboliquement représentée par un cercle dans un carré (Aïki-budo) qui succédera à la période Daïto-Ryu Aïki-jutsu des années 1920-1930 (aspect carré), avant la période 1950-1960 (symbole du cercle). Cette façon de découper l’évolution de l’Aïkido est schématique et correspond à l’évolution mentale et spirituelle du fondateur. Si Kishomaru a une personnalité propre et « son Aïkido » qui a influencé les futurs cadres, on ne peut dire pour autant que l’évolution circulaire et spirale de l’Aïkido soit de son seul fait sous prétexte que le fondateur se partageait principalement entre Iwama et Tokyo. Cette évolution est d’abord et avant tout l’oeuvre de la conscience hors du commun du fondateur.

A Iwama, ses condisciples s’appellent Tohei Koichi (1920-2011) qui commença en 1939 (était-il « carré » pour autant?)

Tohei Koichi

Tohei Koichi

et Saïto Morihiro (1928-2002) qui commença en 1946.

Saïto Morihiro

Saïto Morihiro

Sa réputation de « tueur » et de tête brulée était-elle due à son  mental de guerrier destiné à mourir à 18 ans au combat?
Quelques anecdotes semblent l’infirmer.
Au Japon, Abe qui aimait l’alcool et la bagarre, se plaisait à tester ses connaissances martiales dans les bas-fond. Le lendemain d’une rixe, il se présenta devant Maître Ueshiba et raconta fièrement:

« Ils étaient six, armés de couteaux et je n’ai eu que cela »

montrant une estafilade sur son avant-bras.

« Vous n’avez rien compris à l’Aïkido »,

fut la réponse d’O Sensei!

Le jeune Tadashi avait beaucoup d’admiration pour le fondateur et aimait passionnément l’Aïkido et il voulait rivaliser avec Tohei. Il avait l’obsession de le vaincre et il échoua dans ses défis notamment à Osaka. Le seul témoin de cette défaite fut son neveu, Yamada Yoshimitsu, alors adolescent, qu’il frappa sous le coup de la rage et de l’humiliation! Celui-ci devint Uchi-deshi en 1955 puis émigra aux Etats-Unis.

Yamada yoshimitsu

Yamada Yoshimitsu

Abe apparaît sur cette vidéo datant de 1952 avec Ueshiba Kishomaru et Tohei Koichi (8e Dan à ce moment).

Pierre Warcollier nous racontait qu’il l’avait félicité d’avoir esquivé son attaque au bâton car selon ses mots:

« Moi, mortel à 6 mètres! »

En France, il ne s’était pas assagi. En sortant d’un stage et voyant la voiture neuve d’un pratiquant, il la défonça d’un tsuki (bien que ne pratiquant pas le Karaté, ses mains étaient déformées au niveau des Kento par le makiwara):

« Ah Ah, voiture neuve« 

dit-il en rigolant et en sortant des billets de banque pour le malheureux propriétaire qui ne pouvait que protester!

Une autre fois:

« Nous aller bois (le bois de Vincennes).
Un seul revenir! »

Son regard de félin hyper yang ne passait pas inaperçu comme dans ce restaurant où rendez-vous avait été pris pour régler un différent avec des gens du milieu qui préférèrent prendre la fuite en le voyant.

Tout laisse supposer que ses affaires à la fin de sa vie l’amena à fréquenter le milieu. Une photo le montre entouré de …deux gardes du corps!

A son retour au Japon, en 1960, il critiqua l’évolution circulaire et considérée par lui comme « féminine », ne reconnaissant pas « son Aïkido » carré et guerrier. Il refusa le 7e Dan, rendit ses certificats et quitta l’Aïkikai.

Les années suivantes verront l’arrivée d’experts délégués pour propager l’Aïkido en occident à partir de la France:

1961: Noro Masamichi (1935-2013)

Noro Masamichi

Noro Masamichi

1962: Murashige Aritomo (1895-1964)

Murashige Aritomo

Murashige Aritomo

1963: Nakazono Mutsuro (1918-1994)

Nakazono Mutsuro

Nakazono Mutsuro

1964: Tamura Nobuyoshi (1933-2010)

images

Tamura Nobuyoshi

                                  JMT

DVD Cabaret 2011

Le DVD de la soirée « CABARET 2011 » est disponible.

Toute ressemblance....

Toute ressemblance….

CHAPITRES

1-Ouverture

2-Le camping (Colette et Marianne)

3-Les vamps en prière (Clara et Tam)

4-Unchained melody (Romaric)

5-Le bêtisier (Maëva)

6-Souple comme un bout de bois (Jean-Marie et Tam)

7-La Quête du Nen (Laurent, Xavier, Stan, Maëva, Mylène, Marianne et Tam

8-Mon chien parle (Mylène)

9-Subtilités de la langue de Molière (Den, Philippe, Patrick et Stan)

10-Corcovado (Olivier)

11-Stand by me (Olivier, Romaric et Laurent)

12-Au revoir les vamps

13- Sweet home Alabama (Olivier, Romaric et Laurent)

 

Prix: 20€
Réservation et commande: ecoletenchiaikido@gmail.com

 

Murashige Aritomo (1895-1964)

Nous n’avons pas connu ce Maître d’arts martiaux (1895-1964), aussi citerons nous Jean-Daniel Cauhépé qui fut son Uke en 1962 et Jean-Pierre Paillard qui fut son élève.
Issu d’une famille de guerriers, Aritomo (Aritoshi, son prénom au Japon) commence l’étude des Budo par le Kendo à l’âge de 13 ans, adhère au Dai Nippon Butokukai de Kyoto à 19 ans, débute le Judo avec le fondateur Kano Jigoro à 20 ans, puis le Katori-Shinto-Ryu avec Mochizuki Minoru.
En 1931, Kano envoie certains de ses élèves (dont Mochizuki et Murashige) étudier l’Aïki-Budo de Maître Ueshiba encore très proche du Daïto-Ryu.
« C’est le Budo idéal » estimera Kano Jigoro en voyant O Sensei, ce qui montre l’admiration pour le Budoka et son art sans pour autant dévaloriser sa discipline.
Murashige Aritomo deviendra expert et haut gradé dans nombre de Budo (Judo, Iaïdo, Kendo…) et de Bujutsu (bâton, lance, hallebarde, poignard…). En Aïkido, il recevra le 9e Dan à l’âge de 65 ans en 1960.
Au contact de Maître Ueshiba, il deviendra adepte de l’Omoto-kyo (Branche Shintoiste) et sera initié à l’art des sons et des incantations (Ho-jutsu).

Murashige Aritomo

Murashige Aritomo

Son mental était d’une autre époque avec une réputation de « tueur » où l’art martial (Bujutsu) au sens propre est une question de vie ou de mort, bien différente de la brutalité et des transferts d’agressivité.
Un jour, notre ami JP Paillard, passant devant Murashige qui était assis, reçoit de sa part un coup de pied au bas-ventre avec pour tout commentaire:
« Ca aussi, c’est Aïkido! »
C’était sa façon à lui d’enseigner la vigilance.
Ce que raconte JD Cauhépé – lui-même au passé de guerrier – dans ses écrits sur son expérience d’Uke, laisse entrevoir le très haut niveau atteint par cet Adepte.

Maître Ueshiba le délèguera en Europe en 1962. Il s’établira en Belgique grâce au fondateur de la macrobiotique Sakurazawa Nyoiti (Georges Ohsawa).

Unknown

Murashige Aritomo

Il est bien connu qu’il participa activement à la guerre en Mandchourie (1931-1945), mais ce qui l’est moins, c’est qu’il exerçait ses talents de sabreur comme…bourreau! Il aurait été responsable de plusieurs centaines de décapitation. D’une façon générale, les Japonais ont laissé un très mauvais souvenir en Chine.
C’est le paradoxe de ce Maître de guerre qui, parallèlement va évoluer dans une recherche spirituelle. Tous ces talents vont développer en lui une perception qui lui permettront une étrange prédiction:
« Quand je mourai, ma main sera séparée de mon corps! »

En 1964, après une démonstration à l’ambassade du Japon à Bruxelles, il est grièvement blessé dans un accident de voiture. Il est éjecté et sa main droite est tranchée. Il décèdera à l’hôpital le 24 mars à l’âge de 69 ans.

Cette vie brièvement résumée est source de réflexions sur la vie, la mort, le destin, les lois de causalité, d’interdépendance (karma) et les buts de la pratique d’un art martial tel l’Aïkido.

                                              JMT

Jeanne Lieberman ou la leçon de vie.

Jeanne Lieberman (1891-1987) fut dans les années 70 un « phénomène » médiatisé en raison d’un parcours singulier.
D’abord, elle débute le Yoga à l’âge de 40 ans ce qui pour l’époque était déjà peu ordinaire. Un mental peu commun la poussait à découvrir plus. Aussi à 58 ans, elle débute le Judo et reçoit le 1er Dan à 63 ans , puis l’Aïkido et le 1er Dan et enfin débute le Kung-fu à 75 ans pour obtenir le 1er Dan à 8O ans.
Elle enseigne ces disciplines à des élèves, en majorité des femmes, entre 40 et plus de 80 ans! Un reportage télévisé de l’époque la montre, enseignant dans son appartement du 9e arrondissement à Paris à des élèves âgées chutant …sur le parquet!

Il est des personnages qui vivent et démontrent un art de bien vieillir, où le temps n’a pas de prise car ils vivent dans la bonne humeur et la pensée positive dans l’instant présent. C’est une bonne leçon qui doit nous faire réfléchir les soirs de paresse, de douleurs ou de mauvais temps!

Lire la suite +

DVD Cabaret 2013

Le DVD de la soirée « CABARET 2013 » est disponible.

AF1A1398 - Version 2


CHAPITRES

Accueil

La potion magique

Conte arabe

Les Play-boys

L’infirmière scolaire

Le charbon et le diamant

Kokoro Sensei

Conte arabe

Le site

Réflexions

Conte arabe

Only you

Alleluia

Coming into Los Angeles

Merci les artistes


Prix: 20€
Réservation et commande: ecoletenchiaikido@gmail.com

 

 

 

Pensée

D’où vient la pensée?
D’où vient la…
D’où…

Assemblée Générale (DERNIERE PRECISION!)

L’Ecole Tenchi d’Aïkido tiendra son Assemblée Générale annuelle pour l’année 2013

 samedi 18 Janvier 2014 à 15h30,

LES BLAQUIERES
DOJO DES ARTS MARTIAUX
83310 GRIMAUD

Un pot sera offert après l’assemblée.

L’ordre du jour:

Présentation du Conseil d’Administration
Bilan moral
Bilan financier
Le point sur le site
Projets et perspectives
Divers

Tous les licenciés de l’association  à jour de cotisation sont dument convoqués.

Questions sans réponses

Trouver la réponse à un problème, à une difficulté, tout seul après un effort de recherche  est certainement plus profitable que de recevoir la solution en attendant passivement la nourriture dans le bec comme un oisillon.

Lire la suite +

Séminaire ABI 2014

Voici l’annonce du séminaire ABI 2014 qui aura pour thème « KI-NO-NAGARE » soit la conduite du KI.

 

affiche séminaire ABI 2014

L’ECOLE TENCHI d’AIKIDO

VOUS SOUHAITE AINSI QU’A TOUS CEUX QUI VOUS SONT CHERS

UN JOYEUX NOEL ET UNE BONNE ANNEE 2014

Non-violence

Le monde donne naissance régulièrement à de grandes figures apôtres de la paix et de la non-violence comme le Mahatma Gandhi (1869-1948), Nelson Mandela (Prix Nobel de la paix 1993) qui vient de disparaître à l’âge de 95 ans, SS le XIVe Dalaï-Lama Tenzin Gyatso (Prix Nobel de la paix 1989) et d’autres encore comme Martin Luther King (1929-1968), Mère Teresa (1910-1997) qu’ils aient été distingués ou pas par cette récompense souvent hautement stratégique.

Lire la suite +

Un coeur et deux mains

Il est des moments privilégiés sinon de grâce qu’il ne faut pas manquer et méconnaître. C’était le cas de cette journée de stage du 17 novembre où nous avons poursuivi notre étude entrepris lors du séminaire de quatre jours en mai 2013, à savoir la relation entre le deuxième Tan Tien, Centre Coeur, et les mains, avec le bâton comme amplificateur et révélateur de nos qualités et … de nos défauts!

Lire la suite +

Planète Aïkido

par Jacques Thomas-Lacroix

AF1A1320 - Version 2Je suis venu un jour au Dojo et depuis, j’y retourne toujours!
« Quand on cherche on ne trouve pas! » nous dit l’adage populaire.
Je ne cherchais rien… j’y ai trouvé une bande de joyeux compagnons pratiquant avec ferveur et un maître transmettant son art avec un brio et une passion chaque jour renouvelés.
Au Dojo, j’ai découvert un art source de connaissance des infinies possibilités de ce corps si familier et pourtant si méconnu.
Sur le Tatami, plus d’âge, plus de muscle, c’est la conduite du ki, l’énergie de vie qui mène la danse.
Ici, pas de compétition et pas de vainqueur.
Par l’interaction avec le partenaire, l’engagement martial ouvre des voies inimaginables pour le néophyte que j’étais.
Ce chemin est la route d’une vie, on n’a jamais fini d’apprendre!
Alors je retourne au Dojo!

Aïkido et efficacité

par Laurent Janin

Qu’est-ce qu’un Aïkido efficace?

Pour répondre à cette question, il convient de rappeler la définition de ce mot.

EFFICACITE : qualifie la capacité d’une personne, d’un groupe ou d’un système de parvenir à ses fins, à ses objectifs (ou à ceux qu’on lui a fixé). Objectifs qui peuvent être définis en termes de quantité, de qualité, de rapidité, de coûts, de rentabilité…

Nous constatons que notre réponse variera selon le ou les objectifs retenus.

Lire la suite +

La grand-messe

Voici une vidéo résumé de la première journée où 1500 pratiquants venus des quatre coins du monde se sont rassemblés à Paris.

Lire la suite +

Les calligraphies du Dojo central

A consulter dans « Traditions »

La clef

La clef permet d’ouvrir la porte.

Légitime défense

Deux faits divers tragiques viennent  de marquer l’actualité et nous interrogent une fois de plus sur cet épineux problème.

Lire la suite +

La rose de Jéricho

La rose de Jéricho  est une plante originaire du désert de Chihuaha entre le sud des Etats-Unis et le nord du Mexique.

Lire la suite +

Aimer chanter et danser l’Aïkido

par Den Tung

Qué va piano va sano,
Qué va sano va lontano.

C’est ce dicton, souvent entendu dans mon enfance provençale qui me vient à l’esprit au moment d’écrire ces quelques lignes sur une longue pratique de l’Aïkido.

Qui va lentement va surement,
Qui va surement va longtemps.

Les anciens, en détachant chaque mot voulaient calmer les ardeurs de notre jeunesse en les soupoudrant d’un zest de sagesse…
L’ai-je suivi dans ma pratique de l’Aïkido? Bien sur que non! Idem pour tout ce que j’ai entrepris avec fougue et passion: l’amour de la vie, de la haute montagne, du chant, et de l’Aïkido, disciplines qui apprennent et développent entre autre: la volonté, la joie du partage, l’humilité et l’écoute.

Lire la suite +

Aïkido, Terre et Ciel d’accueil

Maître Ueshiba était un génie des arts martiaux, un mystique et un être réalisé. En tant qu’artiste martial et homme d’Esprit, son évolution est permanente, chaque mouvement est unique et décrypter sa technique est une gageure même si les principes fondamentaux sous-jacents sont permanents. Si l’on ne peut parler de style, force est de constater que sa pratique des années 1920-1930 encore très imprégnée du Daïto-ryu est bien différente de ce qu’il pratiquait dans les années 1950-1960.

Lire la suite +

Famille, quand tu es là

Ce qui est est bien quand un groupe est de taille humaine, c’est qu’il y règne un esprit de famille et quand un de ses membres affronte une difficulté, le groupe  répond présent et affiche sa solidarité. Aussi à l’initiative  de Xavier, nous nous sommes retrouvés chez Stan au bord de la mer pour une soirée Caraïbes samedi 27 juillet.

Lire la suite +

His name is Raymond…

Qui ne connaît pas Raymond n’a pas eu à résoudre la gestion d’une force physique hors norme, non pas liée à des mensurations extraordinaires mais plutôt à une densité incroyable digne d’un lutteur turc et surtout une puissance de saisie qui fait penser à une machine à broyer.

Lire la suite +

Un grand frère nous a quitté…

Jean-Daniel Cauhépé nous a quitté le Dimanche 7 Juillet à 7h du matin. Ses obsèques ont eu lieu ce 11 Juillet dans l’intimité d’une émouvante cérémonie.

Jean-Daniel Cauhépé s'était joint à nous pour le 20e anniversaire de notre école à l'Abbaye en 2007.

Jean-Daniel Cauhépé s’était joint à nous pour le 20e anniversaire de notre école à l’Abbaye en 2007.

Nous reviendrons plus longuement sur ce pionnier de l’Aïkido.

JMT

Suivez le guide…Nathalie

Un 2e Dan bien mérité!

D’abord la forme.

Nous avons apprécié l’étiquette et le sens du rituel, entourée et soutenue par les compagnons de route, sempai (anciens) et köhai (cadets) dans le cadre d‘un beau Dojo.

Du Ki dans le Jo

Du Ki dans le Jo

 

Ensuite le fond.

Lire la suite +

Poème

Par Laurent Janin

Encore un grand bravo pour cette recherche incessante qui ne cesse de nous surprendre et de nous entousiasmer et qui se concrétise par les points d’orgue que sont les séminaires ABI comme autant de jalons nous permettant de gravir la voie de l’Aïki.

Lire la suite +

Lâ, la main du Kokoro (synthèse)

Résumé de l’article faisant la synthèse du thème étudié lors du séminaire ABI 2013. L’intégrale est réservée aux membres ayant suivi le séminaire.

Kokoro, deuxième Tan-Tien, Centre Coeur, participe au lien qui nous relie à l’autre, à l’univers par l’intermédiaire de la main et de l’énergie LÂ. Grâce à ce Centre, l’Aïkido passe du stade mécanique et exotérique, au stade « magique » et mésotérique par l’utilisation du Ki et en particulier du Ki mochi. Par lui, l’Adepte découvre le secret de l’Aïkido: l’Amour universel.

                                                                                                          JMT

Un séminaire n’est pas un stage

L’Aïkido est à la fois un art et une culture.

Un séminaire est  un moment privilégié pour apprendre au-delà de la technique, au-delà de la mécanique. Le fait de s’immerger dans un espace-temps privilégié permet de conjuguer  avoir et être.
Comprendre et  approfondir l’Aïkido permet de dépasser la self-défense et tous les commentaires sur les bienfaits physique et psychique qui sont certes vrais mais néanmoins secondaires.

Lire la suite +

Hara, Centre Terre (synthèse)

Hara, premier des trois Tan-Tien est un centre de conscience où se manifestent les énergies physique et psychique. C’est le lieu de révélation de vertus ou capacités qui permettent d’aller bien au-delà d’une simple mécanique corporelle (Koshi).
Le développement de cet article est réservé aux membres participants aux séminaires.

                                                                                                                      JMT

Beauté et efficacité

Par Patrick Berge

« Budo, la Voie. Elle se vit
Sans jamais se dire.
Ni mots, ni écrits
N’ont l’assentiment des Dieux. »
Ô  Sensei Ueshiba. Poèmes de la voie

« C’est beau », « on dirait une danse » sont des remarques fréquentes de la part de ceux qui observent l’Aïkido pour la première fois.
L’Aïkido dévoile donc une sensation de beauté, mais pourquoi?

Lire la suite +

Conspirateurs

Uke et Nage sont des conspirateurs.

Les grades (2e partie)

De notre expérience à la fois administrative et technique, que faut-il retenir sur les grades?

La première leçon apparut lorsque des «gradés» d’un groupe demandèrent à ce que la Fédération décerne un grade supérieur à leur leader. Ils voulaient pouvoir passer des grades mais estimaient qu’un Dan de différence avec lui était anormal. Belle leçon d’humilité!?

Lire la suite +

Les grades (1ère partie)

Rappel historique

Les grades sont liés plus particulièrement à l’histoire d’un pays, le Japon, dû au caractère japonais, à son histoire et au développement international.

Dans les autres pays, il n’y avait pas, semble-t-il, l’équivalent d’un système gradué dans les arts de combat (Chine, Inde… et en occident).

Lire la suite +

Bravo aux promus!

Après une belle journée de stage qui réunit une quarantaine de pratiquants et tous les instructeurs des Dojos de l’Ecole Tenchi d’Aïkido, nous avons pu vivre un grand moment de concentration et d’application pour l’examen de 3e Dan.

Toutes nos félicitations aux deux promus, Colette et Denis qui ont démontré leur qualités techniques et mentales ainsi que leur amour pour notre art.

Un Ki explosif associé à une aspiration généreuse ont permis de mettre en lumière la naissance de deux « jeunes tigres ».

L’ouverture du regard chez Denis…

Plus important, certains passages  laissent entrevoir l’assimilation des principes subtils de l’Aïkido mésotérique qui leur permettra de dépasser cette « puissance du tigre » qui seront étudiés lors du séminaire ABI du 9 au 12 mai 2013.

et chez Colette (photos P. Demure)

Notre Ecole  peut être fière et heureuse d’autant plus que tous les pratiquants vont pouvoir bénéficier de leur talent et de leur expérience.
Encore toutes nos félicitations.

                                                                    JMT

Le cocher, le cheval et la calèche

L’Esprit commande le mental.
Le mental commande le corps.
L’Esprit non-manifesté se manifeste sur le plan des énergies mentale et physique.

L’heure du guerrier

A 6h du matin, il n’y a pas beaucoup de grands guerriers!

Couler dans un moule

Le mouvement du KI crée un moule dans lequel UKE va couler tel le bronze en fusion pour créer une sculpture AÏKI.

Qui dirige?

La non-intention engendre l’intention.
L’intention engendre le coeur,
Le coeur engendre l’oeil et le regard.
Le regard engendre les mains.
Les mains engendre le ventre.
Le ventre engendre les pieds.

Des pieds et des mains

La rotation des hanches détermine le mouvement des pieds.
Le mouvement de la tête détermine le mouvement des mains. (O Sensei)

Le train…

Le train part quand les voyageurs sont installés.

Le tourbillon amoureux

Par Colette Garneau

Ha! quel mystère cet Aïkido
Qui telle une histoire d’amour nous prend au coeur
De ses méandres sereins des torrents surgissent

Donner c’est recevoir

par Olivier Girod

Recevoir en Aïkido un enseignement, c’est assimiler des méthodes, des techniques et surtout les pratiquer, mais n’oublions pas un élément à mes yeux d’une importance capitale, il faut donner!

Se donner c’est se dépouiller, car pour donner il faut quitter ce que l’on donne. Le don de soi est un dépouillement de soi-même.

Lire la suite +

Faim d’Aïki!

L’Aikido est un banquet auquel tout le monde est convié, mais chacun est libre d’y  participer et de partager le repas.

Lire la suite +

La légende du Charmeur de rats

En 1284, un homme étrange arriva à Hameln. Il portait un habit multicolore et se présenta comme preneur de rats. Il s’engagea pour une certaine somme d’argent à débarrasser la ville de tous ses rats et de toutes ses souris.

Lire la suite +

A propos du Centrum

par Pierre Warcollier
article publié en 1966 dans les cahiers du Budo

Nous avons vu que l’idée générale de la pensée extrême-orientale et de l’Aïkido est celle-ci: il y a un centre qui gère les mouvements de toutes choses. Ce Centre est représenté partiellement sur la Terre par les Pôles et totalement, dans la Terre, par son Centre. En ces lieux les oppositions s’annulent, et de ces lieux, partent au fur et à mesure qu’on s’en éloigne, des forces de plus en plus opposées, par couples.

Lire la suite +

Danse contact avec Serge Armand

Dans la fin des années 80, nous avions pu organiser un stage de danse contact avec le danseur chorégraphe Serge Armand grâce à l’entremise de Georges Vignati.

Ce fut un grand moment de rencontre qui a permis de prendre conscience que l’Aïkido est une danse naturaliste, où la gestuelle dans son imitation de la nature (mouvement de la vague, mouvement de la chute d’une feuille, mouvement de l’eau d’une cascade, mouvement du tourbillon du cyclone…)

Lire la suite +

La Voie délaissée

Lorsque la Voie naturelle est délaissée, on a recours à l’amour puis, lorsque  l’amour décroit, on invente la morale et lorsque la morale n’est plus suffisante, il faut avoir recours aux lois et à la coercition.
Lao tseu (Tao Te King ou livre de la Voie et de la vertu) nous enseigne:
« Quand la grande Voie fut délaissée, naquirent l’amour et la justice.
Avec la raison et l’esprit, naquirent de fieffés hypocrites. »
La France en chinois se dit « Fa-Quo » qui se traduit par « Pays de la loi »!

Maëva

Bonjour, je m’appelle Maëva, j’ai 20 ans et je suis étudiante en droit.

J’ai la chance de pratiquer l’Aïkido depuis l’année 2003. J’ai découvert l’Aïkido enfant

Lire la suite +

Le cheval et le Dojo

Un jour, un cheval sauvage se tenant devant l’entrée d’un Dojo empêchait quiconque d’y pénétrer. Toutes les tentatives faites par les élèves échouaient face aux dangereuses ruades.
Le meilleur élève arriva, jugea la situation, esquiva les sabots grâce à un Taï-sabaki dans un parfait timing et put entrer dans le Dojo.
Tous les élèves applaudissèrent devant la merveilleuse technique et se demandèrent comment le Maître pourrait-il faire mieux.
Le Maître arriva, jugea la situation et entra dans le Dojo…par la porte de derrière!

Qui doit être le Chef ?

« Qui doit être le Chef ?  »
Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient être le chef.
Le cerveau disait :
« Puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le Chef ».

Lire la suite +

Changer

Que DIEU me donne la force de changer ce que je peux changer,
D’accepter avec sérénité ce que je ne peux changer
Et la sagesse de faire la différence.

J’ai fait un rêve

“J’ai fait un rêve.
Je cheminais sur une plage, côte à côte avec le Seigneur.
Nos pas se dessinaient sur le sable,

Lire la suite +

L’histoire de la boite à baisers

Il y a de cela plusieurs années, un père punit sa fillette de 3 ans pour avoir inutilement dépensé un rouleau de papier doré.
L’argent se faisait rare et il ne put supporter que la fillette

Lire la suite +

La frugalité

La frugalité est une des marques de l’Asie. Dans les débuts de l’histoire chinoise, on trouve ce poème:

Le roi de Tchou passant le Kiang trouve une graine de sagette. Elle est rouge comme le soleil, elle est grosse comme une noix. Il la cueille, il la mange…
C’est le souverain d’un puissant empire, il a bien le droit de croquer un petit quelque chose. La frugalité, c’est le fond.
Celui qui n’accepte pas de commencer par faire l’apprentissage du moins est certain de perdre son temps.

La lumière…

La lumière intérieure s’accroit dans le silence et la concentration.

La prière…

La prière peut être considérée comme une vibration ascendante de l’énergie humaine (corps et âme) dans sa tentative d’entrer en communion (en résonance) avec la vibration de la grâce, afin de pouvoir atteindre la proximité de l’Etre divin.

Florin MIHAESCU
Les rythmes de la prière du coeur

L’âne au fond du puits

« … Un jour, l’âne d’un fermier est tombé dans un puits.
L’animal gémissait pitoyablement pendant des heures, et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il a décidé

Lire la suite +

Prière des clés

Nous vivons, Seigneur,
dans un monde fermé à double tour,
verrouillé par des milliers

Lire la suite +

Irimi

Par Nathalie Enrico

Irimi, communément traduit par : Entrer. Evoque le fait de franchir un seuil, une porte, idée de passage.
Cela présuppose peut-être que nous soyons à l’extérieur. Faut-il entendre par là, séparé de l’unité primordiale ?

Lire la suite +

À toi Joëlle

Par Jean-Marie Tung

À toi JOELLE, notre soeur sur la Voie de l’AIKI,

Lire la suite +

kanji kokoro - shin - le coeur - l'esprit

Art martial ou art chevaleresque

Par Georges Charles
Génération Tao

Lorsque nous étudions la Chine en Occident, nous avons pris l’habitude d’opposer le Taoïsme, le Confucianisme et le Bouddhisme comme nous opposons, par ailleurs, l’externe à l’interne. Or en Chine, depuis la dynastie Ming, une importante tendance philosophique, l’Ecole de la Pureté du Coeur, dont Wang Yang Ming (1472-1529) était le chef de file précisait déjà que « Les Trois Ecoles ne font qu’Un ».

Lire la suite +

kanji do by Kensei Castro

Ecole ou fédération?

Par Jean-Marie Tung

Pourquoi une Ecole?

Tout bon pratiquant sait que l’Aikido n’est pas un sport, et pourtant la plupart acceptent de pratiquer dans une organisation structurée pour les sports qu’ils soient compétition ou pas.
Nous réfléchirons par ailleurs sur les compétitions réelles ou subtiles relatives à l’Aikido.

Lire la suite +